July snapshots

Hello toi, tu vas bien? J’ai passé un mois de juillet plutôt cool et j’ai plein de photos à partager. Au menu: la ville de Richmond où j’ai vu des cerfs en liberté, une visite au Tate Britain, une au Tate Modern, deux expos à Victoria Miro Art Gallery et quelques petites photos prises ici et là. J’espère que cet article te plaira!

Richmond & les cerfs de Richmond Park

Richmond est une ville du sud-ouest de Londres. Elle se trouve sur un méandre de la Tamise, avec de nombreux parcs et espaces ouverts, dont le parc de Richmond où on peut voir des cerfs se promener en liberté. Je suis d’abord allée dans le centre-ville pour faire un saut chez Open Book, une jolie petite librairie. Ensuite direction la Tamise avec un café et un chocolate swirl de Ole & Steen, un pâtissier spécialisée en délicatesses danoises. Bien que le ciel était gris, il faisait super chaud. On se croyait en vacances dans un petit village alors qu’on est à 20 minutes du centre de Londres. Une fois rassasiée, je suis partie direction Richmond Park dans l’espoir d’y voir des cerfs et comme tu as pu le voir avec mes photos, mission accomplie. Ils sont paisiblement de leur côté en train de dormir, manger, jouer. Je suis clairement repartie avec des paillettes plein les yeux. Les cerfs font parties de mes animaux préférés. Tu connaissais Richmond?


Tate Britain – Turner’s Modern World

La première expo du mois (si on ne compte pas celles que j’ai fait à Liverpool mais je t’en parle très vite) était Turner’s Modern World au Tate Britain. Malheureusement je n’avais pas fait attention et ce dimanche se déroulait une course de 10km en plein milieu de Londres (j’ai pris quelques photos, jete un œil plus bas). Circuler dans la ville était horrible, Londres n’est pas faite pour avoir son trafic perturbé.

J.M.W. Turner (1775–1851) est l’un des plus grands artistes britanniques. Du mouvement romantique, il est souvent considéré comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme et cela se ressent énormément dans ses tableaux. Non pas par le choix des sujets mais certainement à cause de sa technique.


Tate Modern – Sophie Taeuber-Arp

Dans un registre totalement différent, j’ai également visité l’exposition sur Sophie Taeuber-Arp au Tate Modern. Sophie Taeuber-Arp (1889–1943) était une pionnière de l’art abstrait des années 1920 et 1930. Ce qui m’a surtout impressionné c’est le côté multidisciplinaire de son répertoire allant de la peinture, la sculpture, la création de marionnette, le tissage ou encore la danse. Elle a eu une énorme influence sur les artistes dada et surréalistes qui ont suivi. Cette exposition est apparemment la première rétrospective de son œuvre au Royaume-Uni et rassemble des pièces venant des quatre coins du monde. Elle est ouverte jusqu’au 17 octobre si jamais tu passes dans le coin!


Victoria Miro – Chantal Joffe & Yayoi Kusama

Le nom de Yayoi Kusama te dit peut-être quelque chose, je t’en avais parlé dans l’article une journée au Tate. J’avais visité l’expo Infinity Mirror Rooms qui m’avait laissé un peu sur ma faim. J’adore l’excentricité de Yayoi Kusama et j’avais tellement envie de découvrir son art un peu plus en profondeur. Puis une londonienne que je suis sur Instagram a publié quelques photos de l’expo I Want Your Tears to Flow with the Words I Wrote et j’ai tout de suite reconnu la marque de fabrique de Kusama, les citrouilles/potirons. Une recherche Google plus tard et je réservais mon billet (gratuit) pour l’expo. J’ai adoré découvrir cette galerie et un peu plus l’œuvre de Yayoi Kusama.

En bonus, j’ai également pu visiter Chantal Joffe: Story, une artiste britannique que je ne connaissais pas du tout. J’ai aimé le côté un peu vulgaire de ses tableaux mettant en avant la question du vieillissement, de la maternité et de la visibilité, et se focalisant sur la relation complexe entre une mère et son enfant au fil du temps.


Et on termine par un petit mismatch de photos. J’espère que tu as passé un bon mois de juillet, à bientôt!


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *