Une journée au Tate: British Art & Yayoi Kusama

Hello hello, tu vas bien? Je te le disais dans le précédent article, je ne suis pas inspirée ces derniers temps. Enfin si. Beaucoup de choses m’inspirent, la mode, les musées, les livres que je lis. Mais lorsqu’il s’agit du blog, l’envie d’écrire n’est pas là. Alors on va se la jouer cool avec un article principalement visuel et une petite visite des musées Tate.

Tate Britain – British Art

La dernière fois que j’ai vu la collection permanente, c’était il y a presque deux ans. Un petit tour du musée s’imposait. Les collections sont séparées en deux routes brillamment sélectionnées: 1540 à 1930 et 1930 à aujourd’hui. C’est certainement ce qui me plait le plus au Tate, l’éclectisme des pièces qui nous sont présentées. Et puis les détails, les coups de pinceau, de couteau, de matière. Je dois toujours me retenir pour ne pas toucher et sentir le travail de l’artiste.

Mon coup de Cœur

Passé de l’art ancien au moderne est toujours un peu déroutant et cette œuvre de Ima-Abasi Okon m’a littéralement transporté. Infinite Slippage: nonRepugnant Insolvencies T!-a!-r!-r!-y!-i!-n!-g! as Hand Claps of M’s Hard’Loved’Flesh [I’M irreducibly-undone because] — Quantum Leanage-Complex-Dub (2019).

Il s’agit d’une installation visuelle et sonore. On en fait l’expérience avant de la voir car on l’entend. On se demande ce qui va se passer, ce qui va nous arriver. C’est un son plutôt plaisant et relaxant. Une fois sur place la moitié du plafond est rabaissé. Alors que cela pourrait être oppressant, je n’ai pas ressenti ce sentiment car mixé avec ce son, on est comme emporté. Ensuite on se retrouve face à plusieurs unités, des appareils de climatisation. Cette œuvre ne laisse pas indifférent.e.

Polly Staple, Director of Collection, British Art, et Mels Evers, Assistant Curator of Displays, décrivent celle-ci en disant: “L’ensemble de l’instillation combine l’ambiance d’une salle d’attente avec l’effet spirituel d’un hall d’église et l’euphorie d’une soirée dansante. Il faut vraiment le vivre en personne.” Et je trouve cette description parfaite.


Tate Modern – Yayoi Kusama’s Infinity Mirror Rooms

Après avoir loupé deux fois Infinity Mirror Rooms (une première fois lors de mon passage à Los Angeles et ensuite à Toronto), j’ai sauté sur l’occasion dès que les places étaient disponibles pour les membres du Tate. Yayoi Kusama est cette artiste dont j’aimerai entrer l’esprit pendant 24 heures juste pour découvrir la façon dont elle pense, dont elle voit les choses. Et découvrir son art de mes propres yeux était une expérience vraiment unique.

La première pièce Chandelier of Grief (2016) crée l’illusion d’un univers illimité de lustres en cristal en rotation. On s’y perd pendant deux minutes sans trop savoir ce qui va se passer, où regarder, que faire. La deuxième pièce Infinity Mirrored Room – Filled with the Brilliance of Life (2011) est également recouverte de miroir mais cette fois-ci, non pas seulement les murs mais aussi le plafond. Le sol quant à lui est une passerelle recouvrant un bassin d’eau peu profond. Des centaines de petites lampes LED rondes sont suspendues au plafond et s’allument et s’éteignent. Avec tous ces reflets (miroir et eau) on a l’impression d’être dans un espace sans fin.

L’expo propose également une petite présentation de photos et vidéos entre les salles.

Ce que j’en ai pensé? Je suis restée un peu sur ma faim. Mais c’est ma faute. L’exposition stipulait clairement qu’on ne verrait que deux pièces sélectionnées pour celle-ci. Et je dois avouer que c’est l’entièreté de son portfolio qui m’intéresse car Yayoi Kusama est un personnage tellement fascinant.

Quoi qu’il en soit, si tu as l’occasion de voir les Mirror Rooms de Yayoi Kusama, je ne peux te conseiller. Je te suggère aussi de regarder un peu plus dans sa vie pour vraiment comprendre son approche et découvrir le reste de ses œuvres.


Le Tate est un musée sur plusieurs sites: Liverpool, St Ives et deux à Londres, Britain (Millbank, London SW1P 4RG) et Modern (53 Bankside, London SE1 9TG). L’entrée est gratuite pour toutes les installations permanentes. Néanmoins à l’heure actuelle, tu devras réserver un billet pour celles-ci. Les expositions spéciales comme Yayoi Kusama ‘Infinity Mirror Rooms’ sont généralement entre £10-18.

Quel est le dernier musée que tu as visité? Préfères-tu l’art ancien ou plutôt contemporain?


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *