Mes dernières lectures #01

2020 a ravivé la flemme entre la lecture et moi, je t’en parlais dans l’article Comment lire à moindre coût. Je ne dis pas spécialement que je lis 15 livres par mois mais je suis plus assidue. J’y prends tellement de plaisir que tout ce qui touche de près ou de loin au littéraire me fascine. J’ai même découvert le monde magnifique de Booktube et Bookstagram. Les communautés livresques sur YouTube et Instagram, si jamais tu te demandes de quoi que je parle.

Comme j’écris généralement sur des sujets qui me passionnent, je me suis dit qu’une nouvelle catégorie avec mes dernières lectures se devait de voir le jour. Je te présente donc the good, the bad and the ugly. C’est à dire des coups de cœur, des livres sympas mais aussi ceux que j’ai moins aimé.

The Vanishing Half (VF: L’autre moitié de soi) – Brit Bennett

Fiction (2020), 4.25 ★ sur Goodreads

Quatorze ans après la disparition des jumelles Vignes, l’une d’elles réapparaît à Mallard, leur ville natale, dans le Sud d’une Amérique fraîchement déségrégationnée. Adolescentes, elles avaient fugué main dans la main, décidées à affronter le monde. Pourtant, lorsque Desiree refait surface, elle a perdu la trace de sa jumelle depuis bien longtemps: Stella a disparu des années auparavant pour mener à Boston la vie d’une jeune femme blanche. Mais jusqu’où peut-on renoncer à une partie de soi-même?

Dès les premières pages, Brit Bennett expose le sujet: être blanc.he est un privilège et c’est autour de ce privilège que l’histoire va se tisser. On y parle de blanchiment de peau, de certaines personnes ayant “le passe blanc” et donc prétendant l’être pour naviguer dans la vie plus facilement. C’est ce que Stella décide de faire. Elle se fait passer pour une femme blanche afin d’éviter les répressions liées à la couleur de sa peau. C’est assez difficile de parler de ce sujet, car je n’y connais rien, mais c’est aussi tellement instructif. Je reste révoltée par le fait que de nos jours, certaines personnes voient les personnes de couleur comme ayant moins de valeur. Mais je suppose que c’est un autre débat.

Les avis sur ce livre parlent majoritairement des jumelles mais je dois avouer que ce sont les personnages de Jude et Reese qui m’ont le plus touché. Jude est la fille de Desiree. Elle est particulièrement honteuse de la couleur de sa peau. En grandissant, elle a toujours été la personne la plus noire de son entourage, lui attirant de nombreuses moqueries. Elle a donc très peu confiance en elle. Ce qui m’a rendu triste, car elle a un grand cœur. J’ai adoré sa relation avec Reese. Lorsqu’ils se rencontrent, Reese a commencé sa transition. Et alors que c’est un moment délicat pour eux, elle reste à ses côtés quoi qu’il arrive. C’était très beau. Mention spéciale pour le personnage de Barry ♥

Stella et Desiree quittent Mallard, Stella quitte Desiree, Jude quitte Mallard à son tour, Reese fait une croix sur son passé… Finalement, The Vanishing Half est un livre sur l’identité: se trouver, se perdre, laisser une partie de soi derrière nous.

Ma note: 3.75 ★


Mes dernières lectures 01: Attached par Dr. Amir Levine

Attached: The New Science of Adult Attachment (VF: Les Clés de l’attachement) – Amir Levine, Rachel S.F. Heller

Non fiction/Psychologie (2010), 4.13 ★ sur Goodreads

Dans Attached, Levine et Heller révèlent comment la théorie de l’attachement (de l’enfant à la mère) mise en perspective à l’âge adulte dans les relations de couple peut nous aider à établir/comprendre notre profil amoureux, et à trouver l’amour. L’attachement postule que chacun de nous se comporte dans ses relations selon l’un des trois styles distincts: anxieux, évitant ou sécure. Le livre guide le lecteur pour déterminer quel est son style d’attachement et celui de son compagnon (ou le style idéal du partenaire potentiel). Ce faisant ils offrent une feuille de route pour l’établissement de liens plus solides et plus épanouissants dans la relation de couple.

J’avais beaucoup d’attente par rapport à ce livre car Lizzie Hadfield y fait très souvent référence dans son podcast Things You Can’t Ask Yer Mum. Je suis fascinée par l’être humain et ses relations. J’adore découvrir les raisons qui nous poussent à agir ou penser d’une certaine façon. Nature vs nurture. J’avais beaucoup d’attentes par rapport à ce livre. Et pourtant les signaux d’alarme étaient bien présents. Tout d’abord la deuxième partie du titre. How it can help you find and keep love. Comment la science de l’attachement peut vous aider à trouver et garder l’amour. La traduction officielle est pas mal non plus, Les clés de l’attachement: Êtes-vous faits l’un pour l’autre? Un énième livre qui essaie de démontrer qu’être seul.e est “mal” et qu’être en couple est le summum du nirvana. Hum.

Deuxièmement, Attached se focalise majoritairement sur le style anxieux. Si tu as découvert que tu étais plutôt évitant ou sécure, tu viens de dépenser ton argent pour rien. Et alors qu’il stipule plusieurs fois que le style anxieux n’a pas de genre, celui-ci est étrangement toujours attaché à la gente féminine. Il faut savoir que oui, le livre a été publié en 2010. On pourrait dire qu’il a mal vieilli mais non, que ce soit 2010 ou 2021 c’est problématique. Surtout la façon dont les femmes sont représentées par des clichés. On comprend très vite que ce livre ne s’adresse qu’aux femmes.

Finalement, il ne s’adresse qu’aux femmes qui ont des relations hétérosexuelles. Si tu imagines avoir un peu de représentation LGBTQ+, passe ton chemin. En gros, Attached m’a saoulé.

Ma note: 1 ★


Mes dernières lectures 01: The Song of Achilles par Madeline Miller

The Song of Achilles (VF: LE Chant d’Achille) – Madeline Miller

Fiction historique/Fantastique (2011), 4.39 ★ sur Goodreads

Ce ne sont encore que des enfants : Patrocle est aussi chétif et maladroit qu’Achille est solaire, puissant, promis à la gloire des immortels. Mais, grandissant côte à côte, un lien se tisse entre ces deux êtres si dissemblables. Quand, à l’appel du roi Agamemnon, les jeunes princes se joignent au siège de Troie, la sagesse de l’un et la colère de l’autre pourraient bien faire dévier le cours de la guerre… Au risque de faire mentir l’Olympe et ses oracles.

The Song of Achilles m’a vraiment pris par surprise. Tout d’abord, je pensais qu’Achilles serait le narrateur et non Patroclus (je vais utiliser les prénoms en anglais car c’est comme ça que je l’ai lu). Mais du coup, c’était d’autant plus intéressant d’avoir un avis extérieur sur le personnage d’Achilles et moins égocentré. Bien qu’il le soit.

Madeline Miller nous plante le décor comme elle sait si bien le faire. J’avais adoré sa plume dans Circe (VF: Circé) pour cette raison. Les descriptions sont magnifiques. On s’y croirait. Mais également un peu comme Circe, c’est assez long. On commence à suivre Patroclus quand il est enfant, et il ne rencontre Achilles qu’à l’âge de 10-11 ans. Finalement, on arrive enfin à la guerre de Troie. À nouveau, c’est un peu long. Parfois, il ne se passe rien mais je suppose que c’est un peu normal lors d’une guerre de 10 ans. Je suis un peu confuse car Madeline Miller n’a pas parlé du célèbre cheval en bois. Mais j’ai adoré être plongée dans cette guerre. Les détails sont tellement vifs, on s’y croirait bien qu’il s’agisse d’une fiction.

D’ailleurs on définit ce livre comme étant une fiction historique et fantastique (vu qu’on parle de dieux et déesses) mais j’ajouterai aussi romance. La trame principale n’est pas Achilles ou la guerre de Troie. Donc le titre est un peu mensongeur. L’histoire est celle de Patroclus et Achilles, dont je ne connaissais absolument rien. Ce fut une autre surprise, une agréable surprise. Si je devais définir The Song of Achilles en trois mots, je dirais: gay romance, cupidité et orgueil.

Ma note: 3.75 ★


Voilà quelques-unes de mes dernières lectures. Trois livres, trois genres bien différents les uns des autres. As-tu lu un de ces titres? Quelles sont tes dernières découvertes? Ou même les romans qui t’ont peut-être moins plu?


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *