Comment être plus eco-friendly dans la cuisine

En 2016, après avoir vu plusieurs documentaires, j’ai décidé de devenir végétarienne. Cela faisait quelques années que l’idée me trottait dans la tête. Et pourtant je n’ai jamais sauté le pas. Pourquoi? Parce que la société nous offre cette idée préconçue que c’est plus “simple” d’être omnivore. Et finalement j’ai décidé de le faire pour moi. Devenir végétarienne m’a ouvert les yeux sur tellement de choses. De nouveaux aliments, de nouvelles saveurs et cuisines mais aussi d’autres problématiques comme l’environnement. Notre planète va mal, je ne t’apprends rien.

S’attaquer à la question environnementale est intimidant. Il y a le plastique, la pollution, le changement climatique, la mode durable… Ensuite il y a le gaspillage alimentaire et tout ce qui touche aux habitudes domestiques. Ce sujet semble un peu plus facile à aborder. Car en adaptant un peu notre routine, on peut avoir un effet positif sur la planète. C’est ce dont j’ai envie de te parler aujourd’hui. Ces petits gestes eco-friendly à ajouter à ton quotidien pour aider l’environnement.

Investir dans un eco-friendly starter pack

On va commencer avec ce que tu connais probablement. Les classiques, la base de la base du bon petit environnementaliste. Les produits réutilisables à usage multiple qui font du bien à la planète et notre portefeuille aussi finalement. Attention, liste non-exhaustive!

À avoir sur soi, si possible

Une bouteille d’eau et une tasse réutilisables, des couverts de pique-nique et pailles en bambou ou métal et un petit lot de sacs réutilisables pour les courses mais aussi pour les fruits et légumes. De toute façon la majorité des magasins n’offrent plus de sacs en plastique ou alors ils sont payants.

À porter de main, dans la cuisine

Je ne sais pas toi mais passer aux tupperwares en verre a complètement changé ma vie. Fini les contenants en plastique qui deviennent rouges dès qu’on y met de la sauce tomate. Le verre est tellement plus facile à laver, ne change pas de couleur et ne garde aucune odeur. Dans le même genre, j’ai investi dans des sacs réutilisables en silicone pour remplacer les célèbres ziplock bags. Le prochain sur ma liste, un tapis de cuisson en silicone pour remplacer le papier sulfurisé.

Boycotte le plastique

Privilégie le bois, le métal, le verre, la céramique. Inspire-toi de la cuisine de ta grand-mère. Elles savaient ce qui était bon à l’époque. Essaie également de troquer les éponges à vaisselle pour celles en bambou compostable ou d’autres alternatives. Dis au revoir à ton rouleau de papier cuisine au profit de chiffons réutilisables et dis bonjour à une multitude de produits ménagers écologiques que tu peux souvent faire toi-même. Le vinaigre est ton meilleur ami.


Comment être plus eco-friendly dans la cuisine

Faire ses courses de manière responsable

Faire le point sur ce que tu as

Avant de faire les courses, fais un état des lieux. Personnellement c’est assez facile, car je tiens un tableau sur Google Sheet avec l’inventaire de mon frigo et de mon armoire à provision. J’en parlais dans l’article L’épicerie avec un budget. Il me suffit d’y jeter un coup d’œil pour savoir ce que j’ai, ce dont j’ai besoin. Et cela m’empêche d’acheter quelque chose pour rien.

Faire le plein une fois par mois

Une fois par mois, je te conseillerai de faire tes grosses courses avec tous les produits à longue durée de vie comme les bocaux, les conserves, les aliments secs… Ensuite, chaque semaine (ou chaque jour), tu fais le plein de produits frais.

Achète en vrac

Cela permet d’éviter les emballages (souvent en plastique). Pourquoi met-on les bananes, les avocats ou encore les citrons dans des sacs ou filets en plastique? Alors que ceux-ci possèdent déjà un emballage naturel qui les protègent? On a également tendance à croire que le vrac est plus cher. Mais ce n’est pas nécessairement le cas. Pour te donner un exemple, les citrons à l’unité sont à £0,30 à mon supermarché. Le pack de 4 (dans un filet) est à £1,35, soit £0,34  par citron. Ce n’est qu’une petite différence mais quand même. Regarde le prix au kilo quand tu fais tes courses, tu risques d’être surpris.e.

Privilégie les produits frais

Je n’ai rien contre le surgelé, loin de là. Mais si tu as la possibilité, achète tes légumes frais. Cuis-les à la maison et mets-les au congélateur. Ils auront plus de goût et en plus cela évitera d’avoir un sac en plastique à jeter par la suite.

Pense saison et local

Acheter ce qui est de saison est moins cher et généralement local donc on ne contribue pas au transport inutile de marchandises hors-saison. Puis c’est plus sympa d’aller chez le maraîcher du coin ou de visiter le marché de producteurs.


Cuisiner de manière eco-friendly

Évite le gaspillage alimentaire

Avant d’attaquer la cuisine de bons petits plats, réfléchis à ce qui se trouve dans ton frigo et tes armoires. Essaie de cuisiner les aliments dont la durée de vie est plus courte en début de semaine et ceux dont la durée de vie est plus longue… à la fin. S’il y a quelque chose que tu n’as pas l’intention d’utiliser, donne-le à tes collocs, à tes voisins… Il existe quelques applications comme OLIO, qui te permettent d’échanger de la nourriture gratuitement dans ton quartier. Plutôt cool, non?

Incorpore des plats végétariens dans ton alimentation

Je ne vais pas te dire “deviens végétalien.ne”, je ne le suis pas. Mais essaie d’adapter tes repas de temps en temps avec une alternative végétarienne. Par exemple, un chili avec des haricots et des patates douces (ce qui est au menu pour moi cette semaine), un spaghetti bolo avec des lentilles (pour être honnête, c’est meilleur que la recette traditionnelle) ou des pois chiches et du chou-fleur dans ton prochain curry. Tout ça me donne faim, pas toi?

Vive les restes

Si tu as cuisiné un peu de trop, conserve les restes au congélateur si tu ne prévois pas de les consommer dans les deux jours qui suivent. Par contre, laisse refroidir les aliments avant de les mettre au frigo. S’ils sont encore chauds, le frigo va carburer un peu plus pour les refroidir ce qui n’est pas idéal pour la planète ni pour ta note d’électricité.


Petites astuces éco-responsables supplémentaires

Frigo & congélateur

Essaie de dégivrer ton congélateur tous les 3 mois. Ce n’est clairement pas facile en plein milieu d’une pandémie mondiale ni quand tu vis en collocation, je te l’accorde. Pour ce qui est frigo, maintiens la température en dessous des 5°C.

Vivre d’amour et d’eau fraiche

Utilise un bâton de charbon comme filtre à eau écologique. C’est moins cher que les filtres Brita, sans plastique, plus durable (il suffit de les changer tous les 6 mois) et naturel!

Tri & recyclage

Je sais. Je vais parler tri sélectif et pour beaucoup cela relève du bon sens. Mais crois-moi, pas pour tout le monde. On trie de manière différente en Belgique, au Royaume-Uni et au Canada. Et en plus, il y a toujours des spécificités selon ton quartier ou ta région. Mais quand on y pense ce n’est pas si difficile que ça. Une fois que tu as compris le truc ça fera partie de ta routine. Un petit conseil, qui ne plait certainement pas à ma colloc, est de recycler les bocaux en verre. Une fois vide, lave-les et utilise-les pour converser tes restes ou entreposer tes graines, féculents et autres aliments.

Conserve tes aliments correctement

Ce sont peut-être des astuces que tu connais déjà mais qui sait, tu y piocheras peut-être l’une ou l’autre idée.

  • Ne mets pas les avocats à côté des bananes où ils mûriront plus vite. À l’inverse si tu as une envie folle d’avocat, place-le à côté de tes bananes pour accélérer les choses.
  • Congèle une partie de ton pain si tu sais que tu ne le finiras pas à temps. Il suffit de sortir quelques tranches le soir et les laisser décongeler pendant la nuit. Puis c’est tout aussi bon. Sinon tu peux le toaster.
  • Ne jette pas ton pain sec! Transforme-le en pain perdu ou croûtons maison pour ajouter à tes salades ou soupes.
  • Si tes bananes sont trop mûres pour les consommer normalement, utilise-les pour un banana bread ou des cookies. Tu peux aussi les mettre au congélateur (pelée et dans une boîte) pour les mixer dans un smoothie ou encore pour satisfaire une envie sucrée avec une fausse glace, la fameuse nicecream.
  • Ajoute un papier absorbant (réutilisable) dans ton sachet de salade afin qu’il retienne l’humidité. Ça aidera la laitue à garder sa fraîcheur plus longtemps.
  • Si tes tomates ont l’air triste, fais ta propre sauce tomate ou même ton ketchup (ajoute un peu de sirop d’érable).

Il y a cette citation d’Anne Marie Bonneau, la Zero-Waste Chef. Tu l’as probablement vue plusieurs fois. We don’t need a handful of people doing zero waste perfectly. We need millions of people doing it imperfectly. En français, ça donne: Nous n’avons pas besoin d’une poignée de personnes pratiquant le zéro déchet à la perfection. Nous avons besoin de millions de personnes qui le font de manière imparfaite. Et je pense que celle-ci peut s’appliquer à beaucoup de choses, comme le zéro déchet mais aussi le végétarisme, la mode durable, le gaspillage alimentaire…

J’espère que cet article te donnera matière à réflexion et surtout que tu y trouveras de nouvelles habitudes à ajouter à ta routine. Si tu as d’autres conseils, n’hésite pas à les partager en commentaire!


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *