2020 : Bilan de l’année

Chaque année, j’ai pour tradition d’écrire un bilan qui inclus ma vie personnelle et aussi le blog. Aujourd’hui, j’approche cet article un peu différemment. Je n’étais pas vraiment inspirée. Comme beaucoup, j’ai juste envie de très vite mettre 2020 derrière moi. Même si quand on y réfléchit tout n’a pas été effroyable. Il y a eu de bons moments, des sourires, des rires, des souvenirs qu’il est bon de se rappeler. Donc si vous avez quelques minutes, faîtes une petite rétrospective sur 2020, je suis sûre que vous serez surpris.e!

Billet d’humeur

Je n’ai écrit que 4 articles billet d’humeur cette année. Il faut dire que mon humeur était assez linéaire. Entre les soudains moments de panique, il y avait beaucoup de meh. Une confusion et une incertitude constantes dues à la pandémie de Covid-19. Puis j’ai également lancé mon podcast, Musing. Celui-ci me sert un peu de billet d’humeur mais au format audio. J’espère pouvoir m’y remettre de manière un peu plus régulière. Car même si le manque d’organisation, de temps, d’envie ont joué sur la publication, sortir ce podcast m’a fait énormément de bien. Vos retours étaient complètement fous. Merci ♥ 

Dans l’article Socialiser après le confinement, je vous ai d’ailleurs fait part de mon anxiété à la sortie du premier. J’évite toujours les foules au maximum mais ça va un peu mieux. C’est marrant car au mois de février, j’avais écrit Comment ralentir dans une grande ville. Et finalement quelques semaines plus tard, le monde était en pause. On a toutes et tous dû ralentir et lâcher prise. Ce qui a fait du bien à notre planète et à nous aussi. À la fin de 2020, je me sens plus calme, posée et optimiste.

À (re)lire: Avoir 31 ans & la peur de vieillir, Quelques réflexions depuis le confinement


Culture

Chaque année, je participe au challenge lecture de Goodreads. En 2020, j’avais choisi de lire un minimum de 30 livres. Ensuite pour me motiver dés janvier, j’aime partager un article sur ma pile à lire. Ces livres que j’ai déjà en ma possession ou que j’ai hâte d’emprunter à la bibliothèque. Je suis plutôt fière car j’ai lu les 9 livres de ma reading list de 2020. Lire permet de s’échapper, de partir à l’aventure sans mettre un pied dehors. Cette année, j’avais besoin de ça. En effet, la lecture m’a permis d’avoir un but, d’avoir un peu de structure tout en me faisant rêver. J’ai énormément lu de janvier à juillet puis au mois d’août, je n’avais plus le goût de lire. Comme beaucoup de choses, la lecture ça va et ça vient. Je suis contente de l’avoir repris au mois d’octobre car j’ai lu 52 livres finalement. Et j’ai fait de belles découvertes que tu peux revoir dans les articles sur mes meilleures lectures de 2020.

Finalement installée à Londres, je pensais que 2020 serait l’année où j’assisterai à de nombreux concerts dans les pubs. Je n’en ai fait que 3, tous au mois de février. Deux groupes que j’ai vu à plusieurs reprises, Digitalism et DIIV. Mais aussi un groupe que je voulais voir depuis quelques années, Hibou. Malgré ma courte année de concert, ce fut un bon cru. Surtout que je ne sais pas quand est-ce que je retournerai dans une salle avec la pandémie.

Pour compenser, je me suis tournée vers un autre art en continuant ma tournée des musées. Je me suis même offert un abonnement au Tate. C’est devenu mon échappatoire quand il faisait gris mais que j’avais envie/besoin de sortir de chez moi. J’y ai vu les expositions de Nam June Paik, Steve McQueen, Bruce Nauman et Andy Warhol. En Belgique, j’ai également vu l’expo Keith Haring au Bozar.

À (re)lire: Mindhunter – Livre vs Série, Votre sélection de podcasts, Ma sélection de podcasts


Fashion Corner

Avec deux articles sur la mode, on peut dire que je n’étais pas très inspirée. Il faut savoir que j’ai passé la majorité de l’année en sweatpants et loungewear. Alors que je n’avais qu’un pantalon de jogging, j’en possède maintenant 5. J’alterne. Aussi n’ayant pas la possibilité d’aller en friperie ou de faire une vintage kilo sale pour y dénicher des pépites, je me suis tournée vers la qualité et la durabilité. Alors certes, ces pièces ont un coût mais elles sont réfléchies et surtout intemporelles.

À (re)lire: Mes envies mode à trouver en friperie, Ce que j’ai hâte de porter cet automne


Globe Trotter

Clairement, 2020 n’a pas été l’année où j’ai pu faire ma globe trotteuse. Néanmoins cela ne m’a pas empêché d’explorer Londres et (re)découvrir certains quartiers. Brixton, Canary Wharf, Greenwich, Hackney Wicks, Hampstead, Islington, Limehouse, Shoreditch, South Bank, Stoke Newington… J’ai même quelques préférés. Généralement, je vous emmène dans mes visites londoniennes à travers mes articles Résumé du mois en photo. Vous risquez d’y voir des images de mes promenades belges lors des deux confinement. Cependant j’ai eu la chance de pouvoir faire quelques escapades anglaises. La première à Cambridge où j’avais ramené un beau butin de livres. Un bref petit saut à Brighton car je ne résiste jamais l’appel de la mer. Et finalement pour mon anniversaire, je faisais un solo trip à Bristol!

Voyager n’est clairement pas idéal par les temps qui courent. Cela demande un peu plus d’organisation, de compromis aussi. Mais finalement le Royaume-Uni est un grand pays et il y a tellement de villes à 1 ou 2 heures en train depuis Londres qui valent le coup. Donc en 2021, tout dépend de l’évolution de la situation, mais j’espère pouvoir découvrir un peu plus l’Angleterre. Et peut-être plus tard retourner en Ecosse?

À (re)lire: Greenery in the city – Barbican Conservatory & Kew Gardens, Escapade à la côte anglaise ⁠- Brighton


Lifestyle

Mon lifestyle en a certainement pris un coup en 2020. Le vôtre aussi. Ce qui a nettement influencé le sujet de mes articles. Sur pretty naive, on a beaucoup parlé self care: Adopter le Slow Living le temps d’un weekend, 15 things to treat yourself to, 5 nouvelles habitudes qui se sont ajoutées à ma routine. Ensuite il y a eu mon bilan de 6 mois à Londres et puis celui d’1 an. Je dois vous avouer que je suis toujours en plein pinch me moment. Je reste partagée sur la question et en même temps je n’en reviens pas. C’est assez compliqué quand on vit 6 mois confiné en Belgique et 6 mois semi-confiné en Angleterre haha. Un article qui a été assez important pour moi est le premier de la série Money Diaries, établir un budget pour moins dépenser. Il m’a vraiment permi de prendre le contrôle de mon argent. 

À (re)lire: Moodboards de 2020, Une journée dans mon assiette, L’épicerie avec un budget, De beauty addicte à beauty low-buy, 5 activités productives à faire le dimanche 


Et nous voilà donc à la fin du mois de décembre. J’ai l’impression qu’à certains moments, les mois ont filé à la vitesse de la lumière alors que d’autres ont été plutôt lents. 2020 n’aura pas été une année parfaite. Mais aucune année l’est. Il faut en tirer le meilleur à chaque moment. C’est ce qui m’a d’ailleurs inspiré ma série Snapshots où je partage des photos du mois écoulé. Chercher les petits bonheurs dans un rayon de soleil, une promenade, un bouquet de fleurs ou encore un bon plat. 2020 m’a appris à ralentir, à vraiment pensé à moi, à m’écouter, à faire attention à mon corps et à ma santé. 2020 a été l’année du self care. Et vous? Que retenez-vous de cette année? Je ne veux que des choses positives en commentaire! 

Et avant qu’on tourne totalement la page sur cette année, je tiens à vous dire merci pour votre soutien. Tenir ce blog en 2020 a été mon échappatoire. En effet, il m’a permis d’avancer, d’avoir un but mais aussi de sortir ce que j’avais sur le coeur et me rendre compte que je n’étais pas la seule. En 2020, même si on était loin des autres physiquement, on s’est senti tellement plus proche du monde. C’est fou ce qu’une pandémie peut rapprocher les gens. Je vous souhaite plein de bonnes choses, du courage, de la positivité et surtout prenez soin de vous. On se voit en 2021 ♥


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *