November Snapshots.

Hello my loves. C’est étrange, contrairement au premier confinement où les mois sont passés en un éclair, j’ai l’impression que novembre était assez lent. Pas toi? Sans doute car on doit se réhabituer à être casanier.ère. Je ne sais pas trop. L’article snapshots de novembre est pourtant uniquement composé de photos prises en extérieur. Chaque semaine, j’essaie de sortir prendre l’air pour décompresser et surtout admirer les couleurs de l’automne qui bientôt s’en iront.

Oh et surprise, je suis de retour en Belgique. À la fin du mois d’octobre, avant l’annonce du confinement belge (et anglais), j’ai pris l’Eurostar direction Bruxelles. J’avais deux rendez-vous de prévus chez ma dentiste qui franchement ne pouvaient pas attendre. Je pensais retourner à Londres après mais vu la situation actuelle et les fêtes qui approchent, je me suis dit à quoi bon. Je n’avais vraiment pas envie de fêter Noël seule dans ma petite chambre londonienne. Quoi que j’aurais probablement eu l’appart à moi. Mais là au moins je peux passer les fêtes avec ma maman. À moi le sapin, la décoration, la raclette, les pulls et chaussettes à l’effigie de Santa. Noël a toujours été ma fête préférée (même avant mon anniversaire). Alors même si ce sera un moment différent, on peut toujours trouver un moyen d’en retirer le meilleur.

📍 Bois des Bruyères, Waterloo

Après mon premier rendez-vous chez la dentiste, on s’est promené dans le Bois des Bruyères à Waterloo. Ma maman habite dans une petite ville où il n’y a pas énormément de nature à part la campagne en lisière. Alors comme on allait à Waterloo, on a cherché après un bois ou parc dans les environs histoire de faire d’une pierre deux coups. Ces couleurs. Franchement je n’aurai pas pu rêver mieux surtout avec une mâchoire à moitié endormie. Il y a quelque chose de tellement apaisant et impressionnant à se trouver en plein milieu d’un bois ou d’une forêt. On se sent tout.e petit.e.


📍 Parc de Gosselies, Gosselies

À quelques pas de la maison, on a un mini parc. Tout ce qu’il faut pour se relaxer après une journée de boulot et surtout marcher dans les feuilles. C’est fou comme l’automne me fait retourner en enfance. Franchement, ose me dire que lorsque tu vois un gros tas de feuilles mortes sur le sol, tu ne marches pas exprès dedans pour les entendre crépiter sous tes pas. Ah tu vois!

Ça te dit une mini revue de Rodham? En résumé, il s’agit d’une fiction historique autour de Hillary Rodham Clinton. L’auteure, Curtis Sittenfeld, s’imagine la vie de Hillary si elle ne s’était pas mariée avec Bill. Ce livre m’a surpris. Tout d’abord, j’ai adoré la plume de Sittenfeld, son ton léger mais piquant et soutenu à la fois. On parle un peu de politique après tout. Puis après la lecture de celui-ci, on ne peut s’empêcher de penser à l’expression choisir, c’est renoncé. Quoi que l’on fasse dans la vie, quel que soient nos choix, on doit toujours renoncer à quelque chose. Un amour, une carrière, et même des fois, soi. Je me demande si Hillary Rodham Clinton l’a lu et ce qu’elle a en pensé. Je lui ai donné 4 étoiles sur Goodreads.


📍 Parc bivort, jumet

Un autre parc, encore des arbres décorés d’une multitude de couleurs, sorrynotsorry. C’est la première fois que je me rendais au Parc Bivort alors qu’il n’est pas très loin finalement. À peine 40 minutes à pieds. Aménagé à la fin du 19ème siècle autour d’un château construit entre 1868 et 1869 pour le maître-verrier, Henry-Joseph Bivort, le Parc Bivort est un parc d’inspiration anglaise. Aujourd’hui, malheureusement il n’y a plus de château, il ne reste que la grille en fer forgé de l’entrée. Le château, abandonné et vandalisé, s’est vite dégradé donc il a été rasé en 1988. Heureusement ils ont gardé le parc.

En rentrant, on est passé devant La Ruche à Livres. Il y en a deux dans la ville, il me semble. J’adore le concept de ces petites librairies gratuites. On y pioche un livre et on y dépose un autre en échange. J’ai opté pour cette grosse encyclopédie de l’Histoire Universelle de l’Art, publiée en 1988 par France Loisirs. Elle est même plus vieille que moi!


Voilà, c’est à peu près tout ce que j’ai à te raconter. Mes journées sont loin d’être passionnantes et ressemblent probablement à s’y méprendre aux tiennes. J’essaie de voir le positif dans les petits plaisirs de la vie comme un bon bouquin, un plat réconfortant ou encore la nature. Et toi? Comment vas-tu? Comment s’est passé ton mois de novembre?


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *