Avoir 31 ans & la peur de vieillir

Le 14 octobre, je fêtais mes 31 ans. 31. Wow. Je n’en reviens pas. Cela fait 31 ans que j’existe. C’est 11.315 jours. C’est long quand même. Et pourtant je n’ai tellement pas l’impression d’avoir 31 ans. Je vous rassure, je ne fais pas de crise de la trentaine mais je n’arrive pas à réaliser que c’est bel et bien mon âge.

Pourquoi je n’ai pas l’impression d’avoir 31 ans

Enfant, je m’étais imaginé les choses tellement différemment. Déjà je trouvais que 30 ans c’était vieux, alors 31, n’en parlons pas. Mais finalement si on met les choses en perspective, pas du tout. Oui on a déjà vécu pas mal de choses. Des études qui ont accaparé une bonne portion de ces années, plusieurs jobs, quelques ruptures, de belles amitiés, plein de voyages, de nombreux déménagements… Mais on a encore tellement de choses à voir, à faire, à découvrir.

Aussi, je m’étais imaginé qu’une fois que j’avais atteint la trentaine, je serai posée, serreine, accomplie, comblée. Avec une famille, une carrière, une maison et un Golden Retriever. Un gros cliché digne de série télévisée mais à l’époque c’est tout ce que je connaissais. Et il faut dire qu’on est loin du compte. Je ne veux pas d’enfant, le mariage ne m’intéresse pas, je stagne niveau carrière, j’habite en collocation et pour couronner le tout, je n’ai même pas de chien. Alors Amandine à 10 ans pourrait se dire, wow j’ai raté ma vie, mais non en fait, j’ai juste pris une trajectoire différente. Puis, il y a bien évidemment un peu de comparaison qui entre en jeu. Toutes les personnes avec qui j’étais au secondaire sont soit mariés, ont un enfant ou les deux. Et franchement c’est bizarre.

Pour finir, je ne fréquente pas de personne de mon âge. C’est étrange car j’ai toujours été la plus jeune de la bande. Et récemment on dirait que cette tendance s’est inversé. Donc c’est comme si je doutais mon âge. Puis ça n’aide pas qu’on me donne toujours entre 23 et 25 ans. Mais je dois avouer que je ne m’en plains pas trop c’est toujours mieux ça que l’inverse. Si on me donnait 45 ans, je le prendrais mal.

Alors inconsciemment toutes ces petites choses font que je ne me sens pas 31 ans.

La pression du temps

Sinon à part cette impression de ne pas les avoir, comment je me sens? Plutôt bien je dois dire.

Pendant longtemps, le fait de vieillir me faisait peur. Tout d’abord car j’ai une phobie de la mort et je me pose beaucoup trop de questions à ce sujet. Ensuite car dès notre plus jeune âge, on met la pression sur le temps et soudainement on est en compétition avec nous-même, on doit atteindre toutes ces choses à un certain âge. Surtout les femmes. Car en plus de la pression extérieure, il y en a une à l’intérieur, sur laquelle on n’a pas de pouvoir, notre horloge biologique.

Et on ne manque jamais l’occasion de nous le rappeler. Même si je ne veux pas d’enfant, ce concept est comme ancré en moi. Comme s’il y avait un compte à rebours pour tout, comme si on avait une date de péremption. On court après le temps et le fait de vieillir nous effraie car on a peur de ne pas avoir assez de temps. C’est un cercle vicieux.

La peur de vieillir est certainement la peur la plus commune au monde. Donc si c’est votre cas aussi, vous pouvez déjà vous rassurer avec ça. Poètes, écrivains, philosophes, scientifiques et artistes en tout genre, ont presque tous traiter du sujet ou chercher un remède à cet étrange phénomène. Que ce soit le mythe de la fontaine de jouvence, les crèmes antirides ou encore les chirurgies plastiques.

Une année de plus et … ?

À 31, je me sens tellement mieux dans mon corps, dans ma tête, en accord avec mon style, avec mes pensées et mes valeurs. Il y a 10 ans et même il y a quelques années finalement, j’étais tellement paumée, tellement mal dans ma peau. Je ne dis pas que je me trouve trop bonne, que tout va bien dans ma vie mais au fur et à mesure des années, j’ai appris à m’accepter. Ça ne se fait pas du jour au lendemain. C’est un cheminement, plutôt long, des fois pénibles mais plus j’avance et plus je suis sereine car chaque jour, j’accepte un petit “défaut” comme faisant tout simplement partie de moi.

Alors cheers à mes 31 ans. Et si tu es plus jeune, écoute la vieille qui te dit, chill, vieillir ce n’est pas si pire. C’est plutôt bien.


Cet article est une partie du transcript de l’épisode 6 de Musing. Donc si tu as envie d’écouter une version audio, avec un peu plus de blabla et un bout d’histoire autour d’une muse, fais un saut sur Ausha, Apple Podcasts ou encore Spotify!