Twenty Twenty.

Lorsqu’un chapitre se termine et un autre commence, comme une nouvelle année, cela apporte souvent son lot de réflexions. Bien que je ne sois pas très friande du mot “résolution” et du poids qu’on y accorde, ça ne sert à rien de l’envelopper dans un autre mot synonyme. Car finalement c’est bien de ça que l’on va parler aujourd’hui.

Retour sur l’année écoulée 

En 2019, j’ai l’impression que je me suis perdue, physiquement et mentalement. J’ai passé mon année à essayer de plaire à tout le monde. Me reconnecter avec mon passé, créer de nouveaux liens et me vendre lors d’entretiens d’embauche. C’est un peu comme si on m’avait changé d’école pendant une période et il fallait tout refaire à nouveau. C’est étrange ce sentiment de timidité qu’on a quand on prend un café avec un.e ami.e que l’on connait depuis des années. L’année dernière, j’ai suivi quelques formations et me lancer dans un nouvel environnement avec des inconnus m’a fait oublier qui j’étais. Même si ce n’était que 3 jours, je voulais être appréciée. J’ai donc joué le jeu d’être quelqu’un d’autre ou plutôt une autre version de moi. Puis la cerise sur le gâteau, les entretiens. Je ne pense pas être la seule à détester les entretiens d’embauche. Se vendre, paraître sous son meilleur jour et répéter son histoire un million de fois m’horripile.

Finalement 2019 était une période de transition pour moi. Et durant cette année, j’ai mis de côté pas mal de choses qui me définissent. En 2020, j’aspire à reconnecter avec celles-ci et donc, avec moi-même.

Explorer 

Étrangement, c’est lorsque je suis dans un lieu inconnu mon appareil photo à la main que je me sens le plus moi. J’adore me perdre dans les rues d’une ville, découvrir son architecture, son histoire, ses musées et observer les locaux dans leur quotidien. L’idée d’être une anthropologue m’a toujours fasciné et finalement voyager me donne la possibilité de le faire. En 2020, j’ai donc envie de voyager toujours un peu plus. Je me rends compte que finalement je ne connais pas beaucoup le Royaume-Uni et il est temps de remédier à ça. Les prochaines villes sur ma liste sont Liverpool, Edinburgh et Margate.

Londres est une ville magnifique et chaque jour je découvre une rue, un quartier dont je ne connaissais absolument pas l’existence. Lorsque je visitais la ville, je me limitais principalement au centre et à l’ouest (Notting Hill et compagnie). Mais maintenant que je vis dans l’est (Shoreditch), je découvre une autre facette de Londres. Je le fais déjà mais j’ai envie de continuer prendre un bus et découvrir des quartiers inconnus. Le mois dernier, j’ai récupéré mon appareil argentique et j’ai vraiment envie de le maîtriser. Je pense que Londres sera mon parfait terrain de jeu.

Découvrir 

Lire

Je vous le disais dans mon article Best Books of 2019, je n’ai lu que 24 livres cette année. En 2018, j’en avais dévoré 75. Je n’ai aucune excuse, je n’ai juste pas pris le temps de lire. Et c’est franchement quelque chose que j’ai envie de changer. Je veux reprendre cette habitude au quotidien. Grâce aux livres, on peut s’évader dans le confort de son chez-soi, on développe notre esprit, on apprend de nouvelles choses. Et un autre point non négligeable, les livres me permettent de prendre un break des écrans. En 2020, je me suis donnée pour objectif sur Goodreads de lire/écouter 30 livres.

éCOUTER

En 2019, cela me peine à le dire mais j’ai assisté à 3 concerts. Je n’ose même plus me définir comme étant une amoureuse de la musique. Pour ma défense, les concerts en Belgique se passent généralement à Bruxelles donc c’était un peu plus compliqué niveau logistique. Mais si ce n’était que ça. J’ai toujours eu pour habitude de chercher après de nouveaux artistes. Avant, je passais des heures sur YouTube à écouter chaque artiste que l’on vous propose dans la sélection “Up Next” à droite de la vidéo. Puis Spotify est arrivé et là, j’allais sur la page de mes artistes préférés pour découvrir tous les groupes dans la rubrique “Fans Also Like”. Quand j’ai discuté musique avec un collègue, je ne savais même pas lui donner des noms d’artistes que j’aime. En 2019, j’ai oublié la musique. En 2020, je compte bien tirer parti de la scène londonienne.

Voir

Je suis passionnée d’art. C’est quelque chose qui est indéniable. J’adore le beau, me promener dans des musées et me poser des questions face à une peinture ou une sculpture. Pour une fois, je n’ai rien à redire car en 2019, j’ai visité pas mal de musées et d’expositions. Et j’ai envie de continuer sur ma lancée surtout que les musées sont gratuits au Royaume-Uni alors autant en profiter au maximum. Lorsque je lis les articles de Films du Mois de Blandine, je me rends toujours compte que je suis à la masse niveau cinéma. Je ne me suis jamais proclamée cinéphile néanmoins ça me manque de me plonger dans un film ou un documentaire. En 2020, je veux garder un œil sur les sorties cinéma. Rassurez-moi il n’y aura pas que de blockbusters américains à l’affiche? Et si rien ne me plait, Netflix a des documentaires à la pelle.

Mon but est donc de visiter un musée/une expo et regarder un nouveau film/documentaire par mois!

Développer 

Je vous le disais dans mon article Bilan de l’année, pretty naive est my happy place. Je n’ai pas vraiment d’objectif précis pour le blog, si ce n’est de continuer à me faire plaisir en rédigeant des articles. Ne pas me mettre la pression si un article n’est pas parfait ou “en retard” ou si les commentaires sont en baisse. Néanmoins établir une routine de rédaction, plutôt que de rédiger ceux-ci à la bourre le dimanche matin ne me ferait pas de mal.

En parallèle, en 2020, j’ai envie d’apprendre. Après tout, j’ai un compte sur Skillshare, il serait temps de le mettre à profit. Et le premier cours que je vais suivre sera certainement comment retirer la pellicule photo de mon appareil argentique. Habituellement je laissais mon photographe de quartier s’en occuper mais il est sans doute temps que j’apprenne à le faire moi-même. La seconde vidéo sera comment installer un film photo haha.

Écouter 

En plus d’écouter mon cœur et mes passions, j’ai envie d’écouter ma tête et mon corps un peu plus. Je suis le genre de personne qui mange ses émotions (sauf après une rupture, je ne sais rien avaler). Si je suis heureuse, je me récompense avec un menu entrée/plat/dessert. Si je suis triste, c’est les bonbons, le chocolat et un plat réconfortant qui y passent. Je digère très lentement. Ce n’est pas rare que le matin, j’ai l’impression que mon ventre est encore rempli de la veille tellement je me sens lourde. J’ai besoin d’être un peu plus stricte dans ma consommation de bouffe. Manger à des horaires fixes et non pas soudainement regarder l’heure et me dire oops il est 14h, je n’ai encore rien mangé ce midi. Prendre mon temps pour savourer ce qui se trouve dans mon assiette, au lieu de tout avaler en 10 minutes montre en main avant de retourner à mon bureau. Puis limiter le sucre qui me rend hyperactive ou me transforme en larve. Mon corps me le rendra.

En mars dernier, je vous parlais des bienfaits de tenir un journal. Après quelques mois, je n’ai plus ressenti ce besoin alors j’ai arrêté. Et quand le besoin s’est fait à nouveau sentir (manque de sommeil, de motivation et surtout une montagne de changements dans ma vie), je ne l’ai pas repris. Je sais pertinemment que l’écriture m’aurait fait le plus grand bien. J’ai déjà accumulé les carnets à Londres, je ne résiste jamais à l’appel de la papeterie, alors autant les utiliser.

Le classique des résolutions de la nouvelle année: reprendre une activité physique. Si un trajet est inférieur à 50 minutes, je le fais à pieds. J’adore marcher. Ce qui est déjà pas mal en soi. Mais cela n’est pas suffisant. En Belgique, chaque jour, je faisais 30 minutes de course sur un tapis. Pas de tapis, pas de soucis, les rues de Londres feront l’affaire. C’est un petit challenge que je me fais car je n’ai jamais tenu la course en extérieur. Mais à nouveau, ça ne peut me faire que du bien. Le tout est de se lancer et comme toutes activités dans la vie, j’ai toujours du mal à m’y mettre. Mais une fois dedans, je kiffe tellement et je suis motivée que rien ne m’arrête. Il n’y a jamais de juste milieu avec moi. Les joies d’être une balance!


Et le voilà, un énième article de résolutions se glisse dans votre contenu. Il n’y a rien de neuf ici. Mes objectifs sont certainement très similaires aux vôtres. L’idée est de les mettre sur papier. Car selon moi, les mots ont toujours plus d’impact quand ils sont écrits noir sur blanc, que furtivement pensé dans un coin de ma tête. Cet article n’a néanmoins pas pour but de vous tenir responsable de mes actes. Ces objectifs sont les miens, ne se réaliseront pas en un jour et ça me va.

I’m a work in progress. 


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *