Best Books of 2019

L’année dernière, avec 75 livres au compteur, j’avais réussi à publier deux articles sur mes livres préférés de 2018. 2019 fut un peu moins fructueuse niveau lecture. Je vais seulement terminer mon 24ème livre. Et cela fait quelques mois que je le traine. Contrairement à l’avis général, je n’accroche pas à The Handmaid’s Tale de Margaret Atwood. J’aime beaucoup son style d’écriture, très fluide. L’histoire est intéressante car complètement novatrice mais flippante à la fois. Malheureusement je ne rentre pas dedans. Je le lis sans grand plaisir. Ce fut une étrange récurrence avec les bouquins qui sont passés entre mes mains cette année. Heureusement j’en ai dévoré quelques-uns et j’espère qu’ils vous plairont aussi.

Best Books of 2019

Radio silence – Alice Oseman

Il s’agit de mon seul roman Young Adult en 2019. Ce qui est étonnant sachant que pendant longtemps il s’agissait de mon genre de prédilection. Radio Silence est une histoire d’amitié et non pas une histoire d’amour cliché comme on les connait dans les romans YA. Quand Frances n’étudie pas, elle passe son temps à dessiner du fan art pour son podcast préféré, Universe City. Ce dernier est tenu par quelqu’un dont personne ne connait l’identité. Tout du moins, jusqu’au jour où cet individu contacte Frances pour qu’elle donne vie aux personnages d’Universe City. Et s’en suit une belle histoire d’amitié avec ses hauts et ses bas comme on les connait tou.te.s mais qui néanmoins fait du baume au cœur. Mention spéciale pour l’auteure qui aborde les notions de bisexualité et fluidité sexuelle. Ce qui est encore rare pour les romans Young Adult. Cela permet de sensibiliser les jeunes et leur faire comprendre que dans la vie tout n’est pas uniquement noir ou blanc.

My thoughts exactly – Lily Allen

Lorsque l’on me demande des recommandations de livre sur le développement personnel, j’ai tendance à citer des biographies. Ce genre de bouquin rend les choses plus concrètes. On a un exemple noir sur blanc d’une personne que l’on “connait”. En 2018, Wildflower de Drew Barrymore m’avait retourné. En 2019, My Thoughts Exactly de Lily Allen m’a fait cet effet. Lily Allen, on ne la présente plus. J’ai accroché à sa personnalité décalée dès les premières notes de Smile. On fantasme sur la vie des célébrités. On se dit avec tout leur argent et ces gens qui les aiment, ils se doivent d’être heureux. Après tout, ils font ce qu’ils ont toujours voulu. Mais on en oublie souvent les aspects négatifs. Vos moindres faits et gestes sont scrutés par la population entière. Vous ne pouvez pas faire un pas sans être critiqué. Sur papier, la vie de Lily Allen semblait tellement parfaite mais quand on connaît le fin mot de l’histoire, on se prend une petite claque. Pas étonnant que la pop star a publié un mémoire à 34 ans. La célébrité peut vraiment ruiner une vie et généralement emporte les autres avec.

Big Magic – Elizabeth Gilbert

Si vous voulez un livre qui réunit développement personnel et professionnel, je ne peux que vous conseiller Big Magic d’Elizabeth Gilbert. Ce nom vous semble peut-être familier car il s’agit de l’auteure du roman Eat, Pray, Love. Big Magic n’a rien d’une fiction. Ce livre a pour but de vous donner quelques pistes pour développer votre créativité. On y apprend que si on a une super idée et il faut la développer dès que possible avant qu’elle s’en aille chez quelqu’un d’autre. Des fois, il faut savoir déclencher sa créativité. Elizabeth Gilbert donne pour exemple Albert Einstein qui jouait du violon quand il ne trouvait pas de solution à un problème mathématique. Il en est de même pour nous. On a besoin de distraction pour diversifier notre créativité. Je me rappelle avoir écouté ce livre pendant que j’étais sur le tapis de course et à chaque chapitre, j’avais comme une illumination. “Your work doesn’t need to have a deep meaning. Create whatever causes a revolution in your heart.”

Best Books of 2019

The Banker’s wife – Cristina Alger

La vie d’Annabel à Genève est détruite lorsque l’avion dans lequel était son mari Matthew, s’écrase dans les Alpes. En même temps, la journaliste Marina enquête sur Swiss United, la banque où il travaillait. Je me rends compte que les thrillers psychologiques sont mes romans préférés. Ceux qui vous retourne le cerveau et vous laisse plein de questions. Page-turners comme ils les appellent en anglais. Impossible de les déposer, on veut savoir la suite. Je pensais avoir à faire à un gros cliché mais The Banker’s Wife m’a surpris du début à la fin. L’histoire est vraiment bien construite, de nouveaux éléments s’ajoutent au fur et à mesure de l’enquête sans pour autant perdre en crédibilité. On a l’impression de suivre une série policière à la télévision et on redoute le moment de la pub. L’histoire fonctionne bien. Peut-être parce qu’on sait qui est le vilain dans l’histoire. On a envie qu’il se fasse attraper et soit dénoncer au grand jour!

Sharp Objects – Gillian Flynn

Si vous avez lu mon article comparatif entre le livre et l’adaptation en série télévisée, le fait de retrouver Sharp Objects dans cette liste ne vous étonne pas une seule seconde. Un autre thriller qui commence par une histoire un peu cliché d’une jeune femme qui retourne dans sa ville natale afin d’élucider le meurtre de deux préadolescentes. Sharp Objects n’est pas uniquement un roman policier mais traite de différents sujets comme les maladies mentales, la jalousie, les relations familiales, la dépression. Il y a quelque chose de profondément malsain dans ce livre. De par les meurtres, les personnages et surtout les relations entre ces derniers. Alors que je suis généralement bonne détective, il m’était impossible de savoir qui était le coupable. Mais une fois sur le fait accompli, on en perd nos mots (ou plutôt nos dents). L’être humain est un animal.

Vox – Christina Dalcher

En l’espace de quelques années, les femmes ont été réduites au silence. Elles ont droit à 100 mots par jour, pas un de plus. Le compteur à leur poignet traque chacun de leur mot. Elles n’ont plus de rêve, n’ont plus d’avenir et sont réduites au simple fait d’être femmes au foyer à élever les enfants. Ça a l’air dingue, complètement impossible mais c’est également ce que les personnages se disaient. Vox est un livre terrifiant de par son réalisme. Christina Dalcher nous démontre que si on continue sur cette voie, si la société continue à taire les femmes, les actes de viol, le sexisme, la misogynie… c’est ce qui nous attend. Oui c’est une fiction, mais qui danse étroitement avec la réalité. Aussi il n’est pas dit explicitement, mais le président américain au pouvoir rappelle énormément un certain D.T. J’ai dévoré ce bouquin en à peine deux jours. Si vous devez retenir un seul livre de cette sélection, je vous dirai Vox. Petit bémol pour la fin avec des événements qui se déroulent un peu trop vite. Mais finalement ça rajoute une dose de réalité supplémentaire.


75 livres en 2018 contre à peine 24 en 2019, on peut dire que j’ai perdu un peu le goût de lire ces derniers temps. Petit à petit, je me construis un semblant de routine car me poser et lire juste pour le plaisir me manque beaucoup. J’ai envie d’être un peu plus intentionnelle dans mes activités au lieu de consommer du contenu digital à longueur de journée. Il faut dire qu’un break des écrans me feraient le plus grand bien vu que j’ai mon nez dessus toute la journée à cause du boulot. Je me suis d’ailleurs inscrite à la bibliothèque locale et il semblerait qu’ils ont un réseau similaire à celui que j’avais au Canada. Je vous tiens au courant. Alors si vous avez des livres captivants à me conseiller, je suis preneuse!


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *