10 astuces pour chiner dans les friperies

Récemment, je déclarais mon amour pour la mode vintage. Les raisons principales qui me poussent à acheter en friperie: le prix, la qualité, le style. Pour plus de détails, je vous invite à jeter un œil à l’article Mon cheminement vers la mode vintage. Magasiner en friperie, c’est intimidant. On ne sait pas vraiment par où commencer. Ce n’est pas souvent bien présenté ni même rangé. Et en plus de ça, ça ne sent pas toujours la rose. Je vous comprends. Je suis passée par là.

Hier c’était Thrift Shop Day (+ Black Cat Appreciation Day ♥) !! J’ai donc décidé de vous concocter un article avec mes 10 conseils pour chiner en friperies. Avec ces différentes astuces, j’espère que cela vous donnera envie de visiter les magasins de deuxième main de votre région. Qui sait, vous pourriez peut-être rentrer chez vous avec de vrais petits bijoux!

AVANT DE PARTIR 

Trouver l’inspiration

Avant de partir chiner, parcourez vos posts sauvegardés sur Instagram ou vos tableaux Pinterest pour avoir une idée de ce dont vous avez envie. Les couleurs, les coupes, les matières. Connaître ce qui vous plait point de vue mode permet de guider votre shopping. Aussi si vous n’êtes pas sûr·e de vos compétences stylistiques, cela permet de vérifier si certaines couleurs s’harmonisent bien ensemble ou si c’est juste le fruit de votre imagination. 

Ensuite jetez un œil à votre garde-robe pour détecter les pièces qui vous manquent. Puis cela évite de revenir avec quelque chose que vous possédez déjà. Ce qu’il y a de bien avec les friperies, c’est que vous pouvez vous concentrer sur vous, sur votre style personnel. Les marques ne dictent pas ce que vous devez porter. Amusez-vous avec ce qu’il y a en boutique! 

Être au courant des promotions et des réapprovisionnements

Inscrivez-vous à la newsletter des magasins de seconde main ou suivez-les sur les réseaux sociaux pour savoir quand ils préparent des soldes ou promotions. Avant que la nouvelle collection arrive, le réseau de friperies belges Think Twice propose toujours des crazy discount days allant de -50% à 1€ l’article. Je sais également qu’ils se font livrer un nouvel inventaire chaque mardi et jeudi sur Bruxelles. Aussi n’hésitez pas à emmener un sac de vêtements avec vous. Souvent les magasins de seconde main vous l’échangeront contre un bon de rabais ou du crédit magasin.

Opter pour une tenue pratique et confortable

Habillez-vous confortablement! Vous y serez peut-être plus longtemps que prévu. Choisissez une tenue pratique à retirer ou sur laquelle vous pouvez facilement enfiler quelque chose s’il n’y a pas de cabines d’essayage ou si elles sont occupées. Porter un t-shirt blanc uni est une excellente option parce que ça va avec tout. Si un top fonctionne bien avec votre jean préféré, c’est un bon indicateur que cet article vaut le coup! Vous pouvez porter un legging pour essayer des pantalons ou des jupes. Une ceinture fait des merveilles pour les pantalons un rien trop grand et donne de la structure à une robe. 

Choisir le bon moment

Idéalement, je vous dirai d’y aller un jour de semaine. Pourquoi? On est moins stressé·e et submergé·e quand on peut se promener à son aise entre les rayons. Personne ne nous bouscule. Tout est fraichement rangé. Une fois passé la pause de midi, comme dans toute autre boutique, les vêtements tiennent à moitié sur les cintres. Certains se trouvent à terre. Selon la taille du magasin, ça peut vite devenir le chaos. Si vous n’avez pas le choix que d’y aller le weekend, optez pour le matin!

Pendant que vous magasinez 

chiner avec un bon état d’esprit

Au début, magasiner en friperie est intimidant mais vous finirez par vous habituer. Gardez à l’esprit qu’il y aura des jours avec et des jours sans. Vous ne reviendrez pas toujours avec une énorme quantité de vêtements super cools. N’abandonnez pas si votre première fois n’est pas concluante, il y aura toujours une prochaine fois! 

Il existe différents types de friperie: les magasins de vintage, les magasins de seconde main “curated” et les magasins de seconde main où les personnes font don des vêtements qu’ils ne portent plus. Si c’est la première fois que vous allez chiner et vous trouvez l’expérience stressante, essayez un magasin de curation. C’est ce qui ressemble le plus à une boutique classique. Les articles sont sélectionnés par le personnel, regardés, propres, en bon état et parfois même stylisés. Ils seront un peu plus cher parce que vous avez un service de curation qui l’accompagne, mais l’expérience sera moins intimidante. C’est une transition plus facile que de se jeter dans une vieille boutique où les vêtements sont tous mélangés.

Commencer avec ce qui vous plait le plus

Allez dans le rayon qui vous inspire le plus ou celui où vous êtes sûr·e de trouver quelque chose. Par exemple, j’ai un amour inconditionnel pour les robes et les jeans donc je commence souvent par là. Une fois que j’ai trouvé un article qui me plait, ça me met de bonne humeur et me motive à continuer mes recherches. Si vous remarquez que personne n’est occupé dans les rayons les plus populaires, allez directement là-bas. Vous pourrez prendre votre temps pour regarder ce qui s’y trouve sans devoir vous battre avec quelqu’un pour terminer la tringle. Si vous n’avez pas trop le temps, scannez les tringles pour les motifs, les tissus, les textures ou les couleurs qui vous donnent envie.

avoir l’esprit ouvert et Faire confiance à son instinct

Au début de l’article, je vous conseillai de garder à l’esprit une liste de pièces qui vous intéresse. Ce qui manque à votre dressing, ce dont vous avez envie. Mais ne vous focalisez pas uniquement là-dessus. Laissez-vous surprendre par les pièces uniques que vous pouvez trouver en friperie. On trouve plein de styles différents, d’époques différentes alors pourquoi ne pas s’amuser et essayer quelque chose de nouveau? Cela permet de réinventer son style. En plus, vous pouvez être certain·e que personne d’autre ne va pas porter la même chose que vous donc c’est plutôt cool. 

Jetez un œil dans tous les rayons, ne vous limitez pas à votre genre. Si vous aimez quelque chose, essayez-le tout simplement. Par exemple, on trouve de jolis caracos en soie dans la lingerie. Personnellement, je regarde toujours chez les hommes pour les graphic tees, les vestes oversized, les pulls tous doux et les chemises funky. Puis la plupart du temps, les vêtements sont mal rangés par les clients. Vous ne voulez pas passer à côté de la perle rare. 

Pour finir, je vous conseille également de ne pas faire attention aux tailles indiquées sur les vêtements. Ce qui était un médium il y a 20 ans ne correspond pas nécessairement à un médium aujourd’hui. Puis rien que le fait de se rendre chez H&M puis chez Zara, on voit la marge de différence entre les tailles. Donc si vous avez le temps, regardez et essayez tout!

Prendre tout ce qui nous plait puis trier

Inspectez soigneusement chaque pièce et vérifiez qu’il n’y a pas de trou, de tache ou de dommage. Mais ne laissez pas un petit défaut freiner votre achat. Si un vêtement a du potentiel, vous pouvez toujours le retravailler, le raccourcir, le customiser. J’ai déjà transformé quelques pantalons en shorts et j’ai également raccourci une jupe à une longueur moins mémérisante. Regardez les étiquettes s’il y en a. Certains tissus sont difficiles à entretenir ou démangent ou font transpirer.

Toujours essayer avant d’acheter

Je sais c’est chiant d’essayer. Mais avec les vêtements vintage ou de seconde main, c’est primordiale! Comme je le disais précédemment, une taille 38 des années 1980 n’équivaut pas au modèle 38 qu’on retrouve dans les magasins actuels. Parfois un article est vraiment joli sur le cintre mais une fois à la maison, ce n’est plus la même histoire. Essayer permet de découvrir le potentiel du vêtement. On peut s’imaginer des tenues, on sait si on va vraiment le porter et s’il se marie bien avec le reste de notre dressing. Et si vous avez peur des “microbes”, dites-vous que vous n’allez pas attraper la gangrène en enfilant un vêtement 2 minutes. Donc essayez tout et n’achetez que ce que vous aimez absolument!

Est-ce que ça en vaut la peine?

C’est tentant d’acheter un vêtement quand il ne coûte que quelques euros. Mais si c’est pour qu’il finisse dans votre placard, à prendre de la place et de la poussière, est-ce que ça vaut le coup? Non, ce serait du gaspillage. Reposez-le!


En bonus, je vous conseillerai de prendre un sac réutilisable car souvent les magasins de seconde main ne proposent plus de sac en plastique. Puis un tote bag, c’est plus pratique et joli! Aussi chinez dans d’autres quartiers. Les magasins de seconde main dans les quartiers plus chics auront probablement des articles plus fancy (peut-être un peu plus chers mais toujours moins chers que dans les magasins classiques). Veuillez noter que si vous êtes en ville, les prix sont plus élevés qu’en banlieue. N’hésitez pas à prendre la voiture ou les transports pour sortir de la ville afin de profiter de prix bon marché.

Vous voilà armé·e avec quelques astuces pour votre prochaine visite en friperie. J’espère que mes petits conseils vous aideront. La mode vintage m’a vraiment ouvert les yeux sur pas mal de choses. Ma consommation, mon rapport aux vêtements et m’a également permis de m’épanouir dans mon style vestimentaire. Les coupes des années 70/80/90 sont définitivement plus flatteuses sur mon corps. Je me sens mieux dans un jean taille haute avec une coupe droite ou une petite robe fluide. Prêt·e à donner une seconde chance aux friperies? Si vous avez d’autres conseils, partagez-les!

Je vous laisse quelques ressources qui me semblent plutôt utiles:


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *