Mon processus de rédaction

On me demande toujours pourquoi je tiens un blog. J’ai souvent eu un job dans lequel je ne pouvais pas laisser libre cours à ma créativité (celle-ci peut s’avérer plus que débordante). Soit parce que ma position n’était pas de type créative, soit car je devais m’adapter à l’identité visuelle du client.

Pretty Naive est mon exutoire créatif. Aujourd’hui je vous dévoile tout sur mon processus de rédaction.

Trouver une idée d’article 

On n’est jamais à l’abri d’une bonne idée. Elle peut débarquer avant que je me couche, en plein milieu d’une bouchée dans une part de pizza ou dans les transports en commun. C’est pourquoi j’ai toujours un carnet et un bic à portée de main. Et si je suis sans cahier ou que mon bic me lâche au beau milieu d’une phrase, c’est dans les notes de mon téléphone que je déverse mes pensées.

pretty naive | Mon processus de rédaction

Organiser ses idées 

Mon rythme de publication varie de temps en temps. Dans l’idéal, je publie deux articles par semaine: le mercredi et le dimanche. Je suis quelqu’un de très visuel et j’aime m’organiser de la sorte. Comme pour tout dans la vie, je fonctionne en dualité. Le papier me permet de garder les choses plus concises alors que le digitale me permet d’étendre mes idées.

Dans mon bullet journal

Au début de mon bullet journal, j’ai créé un espace spécifique pour le blog.

Celui-ci commence par 4 pages vierges sur lesquelles je recense mes idées sous forme de liste. Cela me permet d’y retourner quand je suis en manque d’inspiration afin d’y piocher les articles à venir.

Ensuite je me réserve 24 pages pour créer le calendrier éditoriale du blog pour l’année entière. Je vous rassure, je n’ai pas d’article prévu pour décembre. C’est plus pour établir une vraie division entre la partie blog et la partie agenda de mon bullet journal. Chaque mois possède sa propre double page. A gauche, le calendrier éditorial et à droite, un espace pour y noter mes favoris du mois ainsi que les thèmes que j’ai envie d’aborder dans la newsletter. On retrouve donc un calendrier classique allant du premier jour du mois au dernier. J’y note les articles que j’ai prévu et je suis leur avancée (texte, image, planifié, catégorie, publié) par le biais de petits points. La technique que j’utilise est basée sur celle de Lily Pebbles. J’utilise des stylos à encre effaçable au cas où je dois bouger l’un ou l’autre article de place.

Dans mon trello board

Trello est un petit bonheur technologique. Il s’agit d’une application gratuite (accessible sur ordinateur et sur smartphone) qui permet d’organiser de manière visuelle des listes sous différents tableaux. Chaque tableau est divisé en listes dans lesquelles se superposent des cartes. Chaque carte est extensible. Vous pouvez y mettre des onglets de couleur, y ajouter des checklists, y attacher des photos… Vos tableaux restent privés mais vous pouvez les partager avec votre entourage, vos collègues, votre famille afin qu’ils y participent. Imaginez Trello comme le Pinterest de l’organisation.

pretty naive | Mon processus de rédaction (Trello)

Pour le blog, j’ai créé deux tableaux similaires afin d’organiser mes articles.

Dans le premier tableau, j’ai une première liste qui reprend mes idées d’article. Celle-ci est suivi par douze listes représentants les mois de l’année. Chaque mois est divisé selon mes jours de publication. En dessous de chaque jour, j’y glisse l’article à publier. Je garde ce tableau très simple afin de trouver les informations en un coup d’œil.

Le second tableau est très similaire car il est composé de douze listes, une pour chaque mois de l’année. Celles-ci sont divisées en case représentant un article à chaque fois. Ce tableau est un peu plus complet car dans chaque case, j’y mets en plus du titre de l’article, la photo de couverture, les ressources à consulter, les liens à inclure, les textes et visuels pour le partage sur les réseaux sociaux. J’y traque également l’avancée de l’article, de la même façon que dans mon bullet journal: texte, image, programmé, publié. Cette façon plus complète me permet de toujours avoir accès aux éléments principaux de l’article au cas où je devrais réutiliser la photo de couverture ou accéder aux liens.

La rédaction 

J’adore poser la plume sur le papier. Cela me permet de me focaliser sur ma tournure de phrase, de barrer certains éléments, d’ajouter l’une ou l’autre information à vérifier qui me vient tout à coup à l’esprit. J’ai souvent besoin de passer par cette étape de brouillon physique avant de le mettre au propre à l’ordinateur. Un peu comme lorsqu’on faisait des dissertations à l’école. L’écriture est pour moi quelque chose de thérapeutique, ça me relaxe.

Après un premier jet sur papier, je tape l’article à vif pour ensuite vérifier l’orthographe et la mise en page. J’aime avoir un texte en justifier et généralement ne pas terminer un paragraphe par un mot à la ligne. Je trouve les blocs de texte visuellement plus esthétiques. Je vais donc m’amuser à couper quelques mots dans un paragraphe afin qu’il s’aligne correctement. C’est mon petit côté perfectionniste!

pretty naive | Mon processus de rédaction

L’illustration 

Vous connaissez tous cette expression “a picture is worth a thousand words”. C’est pourquoi je ne peux pas publier un article sans illustration. Je mets un point d’honneur à ce que la majorité de mes articles soit accompagnée d’une photographie originale donc créer par mes soins. Si celle-ci n’est pas encore prise lors de mes déplacements ou autres, j’aime me fixer une journée photo. Je planifie les différents clichés que je dois prendre pour les articles à venir et je prends des photos les unes après les autres. Pour la retouche de mes photos j’utilise généralement le logiciel Adobe Lightroom. Pour la création graphique, je passe par Canva ou Adobe Illustrator.

Partager sur les réseaux sociaux 

Une fois que l’article est programmé pour la publication, je prépare mon partage sur les réseaux sociaux.

Pour Facebook, Pinterest et Twitter, je programme mes articles via la plateforme Hootsuite. J’utilise la version gratuite qui permet de travailler sur trois réseaux sociaux et publier un nombre illimité de publications. Pour Instagram, je crée une image à publier en story. Le jour de la publication, je vais retrouver l’image et le lien de l’article sur Trello. Je partage l’image et je mets à jour le lien dans ma bio. Pour obtenir le swipe up dans les story, il faut un minimum de 10.000 followers et je suis loin du compte haha. Je n’hésite pas à repartager d’anciens articles sur les réseaux sociaux. Par exemple, si à la même époque j’étais en voyage quelque part et que je suis en manque de citytrip ou si le thème d’un ancien article est d’actualité. Cela permet de faire revivre ses articles et les faire découvrir à un plus large public!


Qu’avez-vous pensé de ce petit behind the scene à la rédaction de pretty naive? Pour certaines personnes cette organisation peut sembler complètement folle et je le conçois. I’m an organisational ninja et j’ai besoin de ces supports visuels pour développer mon contenu. Je vous recommande également les articles de Safia et de Julie. C’est toujours intéressant de découvrir le processus de rédaction d’autres blogueurs afin de pouvoir y piocher l’une ou l’autre idée pour son propre blog!


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *