What does Me-Time mean to You?

A Balanced Life Project : Me-Time

Dans la société actuelle, il nous est demandé d’avancer plus vite que la lumière et d’être dans une mentalité go, go, go 24 heure sur 24. On a tendance à se focaliser sur notre carrière, notre entourage et ce que les autres attendent de nous avant de penser à soi. En ce mois de l’amour (Happy Galentine’s Day by the way, happy You, sache que tu déchires et j’apprécie énormément ton petit passage sur le blog ♥), j’ai envie de revenir sur ce concept de me-time que l’on a tendance à oublier et à ne pas s’accorder. Pas d’amoureux pour moi en ce V-Day et c’est un soulagement. Cette année, je suis ma priorité!

Que signifie le “me-time”?

C’est un concept qui peut vous semblez complètement inconnu. Vous en avez peut-être vaguement entendu parlé mais vous n’avez clairement pas le temps de le mettre en pratique. Et d’ailleurs, est-ce vraiment utile? Eh bien je suis contente que tu le demandes car oui, c’est utile et même très utile si tu veux éviter le burnout. L’idée est de mettre vos tâches professionnelles et vos obligations de côté pour une période déterminée et prendre du temps pour vous, rien que pour vous.

Cela peut clairement se compter en minutes (les trente minutes de trajet en train pour rentrer du boulot où vous savourez ce roman qui vous tient en haleine à chaque nouveau chapitre), en journée, en semaine (je fantasme sur les retraites de yoga même si je n’y connais rien à Tadasana ou Adho Mukha Svanasana, high-five si toi aussi tu as l’impression que je viens de te parler dans un langage tout droit sorti de la Guerre des Etoiles). Le tout est de se poser et de vous accorder ce temps.

Comme la durée, la définition de me-time diffère d’une personne à l’autre. Cela dépend complètement de vos émotions et vos besoins du moment. Pour vous, c’est peut-être… ne pas quitter votre lit de la journée, ces quelques minutes de méditation matinale dès le réveil, compléter une to-do list aussi longue que votre bras, prendre un bain accompagné de quelques épisodes de Friends, aller au cinéma seule en plein milieu de la journée avec un énorme seau de popcorn, la séance de sport après le boulot. Votre vision de me-time est probablement très différente de la mienne. Il reste néanmoins une constante, le sujet principal de cette activité c’est vous.

un rendez-vous avec moi

J’adore me poser et prendre quelques minutes de mon temps durant la journée pour me focaliser sur moi. Que ce soit avec un peu de lecture, d’écriture, de la cuisine… mais soyons honnête des fois, on n’a juste pas le temps. On avale une bouchée de sandwich entre deux réunions, on file se coucher à 20h car on est tout simplement exténué de notre journée, on relit 5 fois la même phrase de la première page de notre livre car notre voisin de train a vraiment envie de nous raconter sa vie et on est bien trop polie pour leur dire de se taire. Ca vous semble familier? Ca me rassure!

C’est pourquoi cette année, je me suis donnée pour objectif de m’accorder une journée à moi chaque mois. Je l’inscris littéralement dans mon bullet journal, dans mon iCalendar et je me mets en do not disturb sur Google Calendar. C’est un petit rendez-vous en tête à tête avec moi que j’attends avec impatience. Évidemment cette journée possède quelques variantes selon mes besoins du jour mais personnellement j’aime allier pampering time et getting sh*t done.

Ma journée type 

Je me lève quand je le sens (soyons réaliste une fois passé 25 ans, 9h est la nouvelle grasse mat). Je bois un énorme verre d’eau avec du jus de citron pressé (plus pour le côté revigorant que pour toute autre propriété) suivi d’une tasse de thé. Une fois bien hydratée de l’intérieur, j’applique un masque hydratant ou à l’argile verte sur le visage. Ensuite je me prépare un brunch de fou du type açai bowl ou des œufs pochés sur un toast à l’avocat. Puis je fais un peu de rangement et éventuellement du nettoyage le temps que mon masque pose. Je me laisse facilement distraire et j’ai tendance à utiliser chaque excuse pour procrastiner. Si mon espace est vide de tout bruit visuel, je suis beaucoup plus productive.

Je file à la salle de bain, je mets le nouvel album d’Ariana Grande en fond sonore et je me glisse sous les filets d’une douche bien chaude. Je dois avouer que je m’ennuie vite dans un bain et je prends plus de temps à le préparer qu’à barboter. C’est vraiment la pression de l’eau sur ma peau qui me relaxe plutôt que la laisser se ramollir au fond de l’eau (je viens probablement de casser tout le glamour lié à l’acte de prendre un bain). Une fois sortie de la douche, je badigeonne chaque centimètre de mon corps de crème ou d’huile et j’enfile des vêtements confortables. 

J’aime me planifier quelques activités durant la journée. Regarder un film qui est sur ma liste depuis plusieurs mois, commencer une nouvelle série, finalement terminer le livre qui me nargue à chaque fois que je me couche et vider la longue liste d’articles que j’enregistre dans l’onglet “à lire” de mon navigateur. Mon péché mignon reste de m’occuper du blog. Créer quelque chose de mes dix doigts que ce soit en pianotant sur mon clavier d’ordinateur lors de la rédaction d’un article ou en improvisant un petit photoshoot pour les articles à venir. Ces derniers temps, j’aime utiliser ce temps alloué pour apprendre grâce à un podcast ou un cours sur la plateforme Skillshare (ce lien vous donnera deux mois gratuits et un mois pour moi héhé). J’adore ce sentiment d’accomplissement qui naît en moi lorsque j’avance dans un projet plus perso qui me tient réellement à cœur ou quand je développe mes connaissances. Ma journée se termine souvent par un autre bon petit plat car the way to a man’s heart is through his stomach. Finalement cette expression est valable pour tout le monde haha.


En résumé, oui je vous donne ma définition du me-time mais il n’y a pas de one size fits all. L’idée principale est de se déconnecter du monde extérieur et se tourner vers soi, réfléchir à nos besoins afin d’allier confort mental, émotionnel et physique durant un certain laps de temps. Ces petits moments que l’on s’octroie ont souvent un réel effet positif sur notre vie personnelle et en conséquence sur le professionnel. Certaines activités deviennent presque des automatismes. Je pense à mes cinq minutes d’écriture avant de dormir par exemple. Mais j’aime aller plus loin et me focaliser sur moi pendant une journée entière car j’en ressors toujours plus sereine, plus productive, plus motivée et ma tête bouillonne d’idées.

Je dois vous avouer que cet article est en réponse à tous ceux que je vois passer sur la toile qui limite prendre soin de soi à allumer des bougies et glisser un pain moussant Lush dans son bain. Oui cela peut faire partie de votre routine et je n’en dénie pas les effets relaxants. Mais qu’en est-il des personnes qui n’ont pas de bain? Pas de bain, pas de me-time? Bon je pars dans l’extrême mais vous voyez ce que je veux dire. Prendre du temps pour soi, c’est tellement plus qu’un bain plein de bulles et j’ai envie de vous pousser à la réflexion. Dites-moi en commentaire à quoi ressemble vos moments à vous!


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *

  • Dis donc, cet article me parle beaucoup !
    Depuis un an maintenant, j’essaie d’être beaucoup plus indulgente avec moi-même et de m’accorder du temps, le tout en essayant de ne pas trop culpabiliser. C’est pas toujours facile, mais ça vient doucement.
    Je suis souvent fatiguée, surtout en cette période de l’année et avec le travail qui m’oblige à être debout toute la journée, donc quand je peux : je dors un peu plus longtemps, et même si je suis réveillée : je reste au lit, je bois mon thé sous mes draps en regardant une de mes séries feel-good du moment. Et si je trouve le courage, je me fais une petite séance de yoga à la maison. Mais je dois avouer que mes me-time favoris restent les moments où je peux lire dans mon bain, avec une bougie, de la musique en fond sonore et une infusion.
    Comme tu dis, il y a plein de façons de s’accorder du temps pour soi ! Même une petite marche d’un point A à un point B, ça peut devenir un instant pour soi où l’on ne pense à rien d’autre que ce que l’on a envie.
    Je crois que j’ai plein d’articles à rattraper ici, mais j’avais tout particulièrement envie de réagir à celui-ci 🙂
    Bisous !

    • Je suis d’accord avec toi, ce n’est pas facile de prendre du temps pour soi. Mais petit à petit quand ça devient une habitude c’est un petit bonheur 😍 J’adore tes petits moments d’indulgence, ça fait du bien et ça me donne envie surtout. Il n’y a rien de tel. Puis tu es tellement courageuse. Être debout toute la journée c’est tellement fatiguant et clairement pas idéal pour le dos et les jambes. Rien de tel qu’un petit bain pour relaxer son corps, je dois avouer que tu me donnes envie avec ton petit plateau pour le bain 😌 Et à nouveau, je suis d’accord avec toi. Une petite marche, se vider la tête, marcher sans but, ça fait tellement du bien! En tout cas je suis contente que l’article t’a plu, ton commentaire me fait tellement plaisir ♥♥♥ des bisous!

  • Cet article est génial ! J’avais fais ça en rentrant de Californie (ou avant de partir je ne sais même plus tellement ça remonte à loin). J’ai un job à temps plein (40h/semaine) et je prenais énormément de babysitting le soir et le weekend. Sauf que… C’était trop. J’avais donc décidé (j’ai du tenir un mois) de fixer des règles : en rentrant, pas de téléphone, ni d’ordinateur, juste des bouquins et une tasse de thé; je me suis aussi fixée des règles et des limites pour les babysitting, j’avais désactivé mes annonces sur les sites (je les ai réactivées après Noël, oups) pour ne plus avoir de nouvelles familles; j’avais fixé des règles de ne pas accepter de babysitting si c’était demandé moins d’une semaine avant (oups, ça aussi je ne le fais plus) sauf si c’était urgent/la galère et sauf si c’était une maman en particulier car son mari n’était plus là pendant plusieurs mois; dernière chose que je m’étais fixée, ne plus répondre aux SMS et aux appels le weekend (ça aussi, j’ai oublié). Morale de l’histoire, je devrai remettre ça en place mais j’avoue que les soirs où mon chéri n’est pas là j’aime bien glander sur l’ordinateur (je devrai peut-être me l’autoriser uniquement ces soirs-là). 😛

    Je suis comme toi pour les bains, ahahahah ! J’en prend de temps en temps mais je reste très peu de temps dedans, même avec l’astuce de regarder un film ou lire un livre. x)

    • Wow, tu m’impressionnes 40h/semaine + babysitting le soir et le weekend, ça ne m’étonne pas que tu avais besoin d’un petit moment à toi. Ca a dû te faire un bien fou 😅 Ce n’est pas toujours facile de s’appliquer ce genre de règles mais si tu as su le faire une première fois, je suis sûre que c’est à nouveau faisable. Puis je te rejoins là-dessus, on est vite tenté par l’ordinateur héhé des fois on a juste envie d’une activité passive, tranquille, qui ne nous demande pas trop d’effort mais avec laquelle on peut s’évader en quelques clics héhé
      Aaah ça me rassure! J’essaie aussi de lire ou de regarder un film mais je préfère tellement le faire dans un pyjama tout propre haha

  • Trop contente de lire cette article (en plus je le lis pile pendant un moment “me time”, si ce n’est pas parfait !)
    Je pensais être la seule à ne pas aimer les bains, je suis rassurer et je rejoins totalement ton avis dessus ahah je n’aime pas rester dans l’eau sans rien faire et surtout je déteste la sensation que me laisse un bain, d’être toute engourdie toute flagada.
    Ma journée type ressemble finalement à la tienne, en général je prends le temps de me faire un bon petit-déjeuner, pas forcément différent de celui de la semaine d’ailleurs, mais juste je le fait durer plus longtemps. Souvent en prenant le temps de lire un livre justement en même temps que je bois mon café et mange mes tartines (c’est du sport pour pouvoir tourner les pages sans mettre des miettes partout mais je commence à prendre le coup de main ahah).
    Par rapport au masque/self care etc : souvent c’est la veille au soir que je le fais, finalement je prépare mon me day en avance ahah. Et le Jour J par contre je prends le temps de me maquiller (chose que je ne fais pas du tout en semaine car manque de temps et de motivation, je préfère dormir le matin ahah). Et après ça va être comme toi, je lis un livre, parfois je regarde une série (mais c’est plus souvent le soir que je prédère m’accorder ce moment), je range, parfois je fais un peu de tri. Et quand j’ai la motivation je me fais de la pâtisserie (j’ai pu tester des recettes de gaufres et muffin vegan dernièrement !)
    Et surtout je blog, car ça me procure le même sentiment que toi et c’est dans ces moments de calme que je suis le plus propice à créer, réfléchir, écrire, etc.

    Bref, merci pour ton article. Effectivement le me time ne se résume pas à prendre un bain (à bas les bains !!!!!), même si je pense que ça peut en détendre certains, ça ne me semble même pas suffisant pour vraiment décompresser. Après à chaque personne son “me-time” mais je me reconnais beaucoup plus dans celui que tu décris (comme tu l’auras compris hihi)

    • Aaah ça me fait plaisir de lire que toi aussi tu n’es pas très fan des bains haha Comme tu dis à bas les bains ! 🤭 enfin c’est surtout que ce n’est pas suffisant pour certaines personnes mais du coup j’envie les personnes qui ont “juste” besoin de ça haha
      Tu m’as fait tellement rire, c’est clair que c’est du sport 😅 puis tu me donnes envie de pâtisseries avec tes gaufres et muffins yum!
      Mais tu as raison, le mot d’ordre je pense c’est ralentir et faire quelque chose pour soi, rien que pour soi donc je vois tout à fait ce que tu veux dire avec le blog ♥ des bisous ma jolie!

  • Tu t’en doutes mon chat, j’ai fortement aimé ton article. Et comme tu dis, ça n’a rien d’égoïste de prendre une journée (ou autre temps) rien que pour soi, et rien d’autres tout en se coupant du monde. Ça fait tellement de bien! Et surtout c’est tellement important, on se donne de l’amour à soi, on fait des choses qu’on aime et qui nous plaise et c’est supra cool! Il n’y à que du positif à retirer 🙂
    De mon côté faudrait que je me cale une journée ou demi journée me time par mois, histoire de se recentrer un peu. Ça me rappel mon mois au complet à Kiamika coupé du monde (va savoir pourquoi), le feeling était tellement puissant et bon! ♥

    • C’est dingue qu’il nous arrive d’avoir cette mentalité et qu’on se sent mal quand on s’accorde du temps à nous! Plus il y a de burnout, plus j’ai l’impression que les gens prennent conscience de leur santé mentale et que finalement prendre un peu de temps, c’est pas plus mal 😌
      C’est marrant que finalement tu as eu ce ressenti à Kiamika car finalement tu faisais beaucoup de choses dans ta journée! Ca montre bien que le “me time” se définit de manière très différent selon les personnes, les besoins, les périodes, les endroits où nous sommes. Des fois j’ai envie de faire comme toi, me couper du monde et construire quelque chose de mes dix doigts. C’est tellement gratifiant en plus 🙂

  • C’était une de mes résolutions de la nouvelle année, arrêter de courir après le temps, et le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai du mal à le respecter ! Du coup ton article tombe à pique !
    En ce moment, je fais de grosses semaines, je rentre chez moi je suis crevée, j’ai envie de rien. Mais pour autant, il faut aller voir les amis, la famille faire du sport pour se défouler etc… Et je me retrouve à ne pas manger chez moi 4 soirs de suite. A ne pas recharger mes batteries “sociales”. A ne plus avoir le temps d’aller le blog des copines et encore moins avoir le temps d’écrire sur le mien.

    Alors le weekend je dors beaucoup. Et ce week-end, j’ai décidé de prendre du temps pour moi! Je suis restée l’après-midi toute seule, à ne rien faire d’autre que de regarder One Tree Hill et qu’est-ce que ça fait du bien! Je vais avoir du mal à me prendre une journée entière pour moi, mais il faut que j’arrive à me garder des petits moments comme ça !

    • Je suis tellement d’accord avec toi! Et à force de courir à droite à gauche, on est épuisé. Ca ne m’étonne pas que le weekend tu dors beaucoup, ton corps et ton cerveau en ont certainement besoin. C’est pas facile mais il faut essayer de se fixer une petite routine où on a un peu de temps pour soi, quitte à le programmer haha ne serait-ce que quelques heures c’est tellement bénéfique 😙