Twenty Eighteen Roundup.

Comment en est-on arrivé à la veille du dernier jour de 2018 reste un mystère. Comme vous, je n’ai pas vu le temps passé. Bref, afin de clôturer les choses comme il se doit, je vous propose un résumé de l’année écoulée qui fut à nouveau synonyme d’ascenseur émotionnel avec des hauts et des bas en veux-tu en voilà. Mais globalement, it was a good’un!

billet d’humeur

J’ai l’impression que 2018 a été l’année où je suis enfin devenue ma priorité. Après plus de 28 ans, il était temps! Une fois passé 25 ans, j’ai l’impression que les anniversaires qui suivent font un peu peur. On vieillit et il n’y a pas de retour en arrière. Plus on vieillit, plus la société en attend de nous, plus nous en attendons de nous et plus on a de responsabilités. Vieillir m’a longtemps fait peur, je n’aime toujours pas cette idée car je ne sais pas exactement où j’en suis. Mais je peux vous mettre dans la confidence, passer un moment on relativise (la sagesse et tout) et surtout on est “en paix” avec soi-même. Je m’aime beaucoup plus à 29 ans qu’à 21, 22, 23… En 2018, malgré le cap des 29 ans donc plus qu’une année dans la vingtaine ohmygod, j’ai appris à m’aimer, à m’accepter, à me recentrer sur moi-même et tenir compte de ma santé mentale.

J’ai toujours été a people pleaser à me mettre en quatre pour faire plaisir aux autres au détriment de mes propres envies ou sentiments. Cette année, j’ai appris à dire non et sans donner un million d’explications. Si je n’avais pas envie de sortir de chez moi, je ne sortais pas. Ca ne sert à rien de chercher une quelconque excuse. Un simple “ce sera sans moi ce soir” suffit. Et personnellement je le prends mieux qu’un “oh je suis tout à coup malade” ou “oh désolé j’ai la surprise party de mon chat”. Quoi que je serai vexée si vous ne m’invitez pas à la surprise party de votre chat.

2017 fut une année transitionnelle, plutôt difficile où j’ai dû réapprendre à être seule. Mais en 2018, je me suis épanouie à être seule, choisir mes me-time avec soin, refuser une soirée au détriment du confort de chez moi. Durant l’été, je me suis donnée pour mission d’aller chaque weekend un jour à la plage, je l’ai fait seule ou accompagnée, et c’était bon!

Il faut dire que cette année j’étais à nouveau bien entourée. Puis Anaïs est venue découvrir le Canada. Après plusieurs années d’internet friendship, on s’est enfin vues et depuis c’est un peu l’amour fou. Je prédis qu’on se verra encore quelques fois en 2019! Manue est également venue me voir à Toronto et j’ai pris un grand plaisir à jouer la guide touristique. Passage éclair à Montréal pour un shot de téquila et une poutine avec la jolie Caroline. Puis il y a eu mon passage à Rodez pour voir la belle Mathilde. Jusqu’ici on se voit au moins une fois par an, c’est pas mal ♥

Il y a quelques articles qui vous ont vraiment plu dans ma catégorie Billet d’humeur comme En quête d’appartenance ou Being at a different life stage than your friends. Ce sont des petites réflexions personnelles mais qui ont l’air d’avoir eu un impact de votre côté. J’adore pondre des articles qui suscitent la réflexion et une vraie conversation dans les commentaires. Ca fait chaud au cœur de voir qu’on n’est pas seule dans certaines situations. Merci pour votre partage et votre soutien.

fashion corner

En plus d’une grosse réflexion sur ma personne, j’ai eu une petite crise identitaire d’un point de vue vestimentaire. Au début de l’année j’ai pris de mon temps pour me recentrer, désencombrer mon dressing et cela m’a vraiment permis de découvrir mon style. J’avais l’impression de tourner en rond et après quelques decluttering sessions, je suis retombée en amour avec la mode. Si je me sens le plus moi et le plus à l’aise dans le combo jeans + t-shirt, ainsi soit-il. Finalement ça ne sert à rien de s’entourer de choses qui ne nous vont pas ou tout simplement qui ne nous plaisent pas. Pour moi, le mot d’ordre est le confort. Mes deux marques coup de cœur de cette année sont certainement Monki et Weekday!

J’ai remarqué qu’à chacun de mes passages chez le coiffeur, je suis allée blonder and shorter. De temps en temps ma crinière de surfeuse californienne me manque mais ma coupe actuelle me convient tellement mieux. Je me sens moi. Je n’ai pas la coupe que les gens pensent que je devrais avoir, je fais ce qu’il me plait avec mes cheveux et voilà tout!

Avec ce coup de ciseaux s’est également développé une passion pour les bijoux dont je vous parlais ici. Je n’ai jamais été une fille à bijoux mais maintenant que mes cheveux sont plus courts, j’expérimente pas mal et j’adore ça. Ca ajoute un peu de fun à une tenue. En parlant de fun, j’ai également ajouté quelques tattoos. Celui-ci et celui-ci par 608, une lady qui tourne le dos à ses démons par Curt Montgomery et enfin un papillon par Lady Tea Pot (mon troisième avec elle héhé).

lifestyle

Je pense que le gros changement de cette année d’un point de vue lifestyle est certainement mon départ du Canada. Ce fut une décision difficile à prendre, je suis encore un peu partagée sur la chose mais j’aime voir le verre à moitié plein et je me dis que plein de bonnes choses m’attendent. Elles prennent juste leur temps pour venir (un peu trop d’ailleurs). Mais quitter le Canada, ça voulait également dire: rentrer en Belgique (duh!), revoir mon chat/ma maman/mes amis (oops mes priorités) et engloutir plein de bonnes choses à savoir du fromage, des raclettes, du chocolat, des frangipanes, de la bière et du spéculoos à toutes les sauces (hello les boutons).

J’ai également exploré un peu ma drôle de passion pour les plantes. Pour l’instant quatre sont toujours en vie, une est en soin intensif et une autre nous a quitté. Le bilan est plus ou moins positif donc. Affaire à suivre!

Pour retrouver l’ensemble de mes favoris de 2018, c’est par ici

Culture

En février 2018, je me lançais le challenge de lire 25 livres. A l’aube de 2019, c’est 75 livres que je peux recenser à mon compteur Goodreads. Réussir ce challenge est sans nul doute dû aux livres audio. Ils ne remplaceront jamais le plaisir des livres physiques mais je dois avouer que j’aime beaucoup ce format. Si vous pensez à un challenge lecture pour 2019, je vous laisse mon article Comment trouver du temps pour lire avec quelques petits conseils que j’ai découvert en chemin. Et si vous cherchez de la lecture, jetez un œil à mes articles Best Books of 2018.

Me focaliser sur la lecture fait que je n’ai pas regardé beaucoup de séries cette année. Néanmoins celles que j’ai regardé, je les ai dévorées. Donc si vous ne les avez pas encore vues, je vous suggère The End of the F***ing World, The Alienist, Peaky Blinders et évidemment The Chilling Adventures of Sabrina.

J’ai fait quelques sauts au cinéma pour des nouveautés et des rediffusions: Call Me By Your Name, Moonrise Kingdom, Solo: A Star Wars Story, Fantastic Beasts: The Crimes of Grinderwald. J’ai regardé énormément de documentaires sur la mode et si le sujet vous botte, je vous conseille Dries, Dior & I, McQueen et Jeremy Scott: People’s Designer que j’ai trouvé particulièrement touchants.

Je pensais n’avoir pas fait énormément de concerts mais finalement j’ai une bonne moyenne avec 13 shows en 2018: Arctic Monkeys, Chvrches, Computer Magic, Current Joys, Digitalism à Brooklyn, Grease The Musical, Hot Flash Heat Waves, L’Impératrice, Summer Salt, The Kooks à Boston, Tyler the Creator, Vundabar et Washed Out. Cette facilité d’aller à des concerts en plein milieu de la semaine et rentrer à pieds tranquillement chez moi va certainement me manquer en Europe.

Pour clôturer cette année plutôt culturelle, je voulais également mentionner le fait que j’ai visité 21 musées en 2018. Wow!

GLOBE TROTTER

Alors que mes premières années au Canada étaient principalement passées à Toronto (à l’exception de mon annuelle escapade à Montréal). 2018 fut une année riche en voyage. En janvier, je revenais de deux semaines à Los Angeles. Je ne pense pas qu’il y a de meilleure façon de commencer l’année. Ensuite je suis allée à New York et à Boston. Trois villes qui font définitivement parties de mes préférées aux États-Unis.

Puis sachant que j’allais quitté Toronto, j’ai mis un point d’honneur à explorer les alentours avec des trips à Blue Mountains, Wasaga Beach, Barrie, Niagara Falls, Rouge National Urban Park, Elora Gorge… Ce qui a donné naissance à la série Favourite Spots in Toronto. Et si vous voulez lire l’entièreté de mes articles sur le Canada, ils se trouvent tous ici.

Puis un retour en Europe signifie également pas mal de voyages en Belgique (Antwerp, Brussels, Charleroi, Hasselt, Gent, Brugge), en France (Albi, Lille, Rodez, Toulouse) et en Ecosse avec la belle Glasgow. 2019 travel, I’m coming for you!


2018 fut également une très belle année pour pretty naive. Avec le lancement de la première newsletter en mars dernier, la publication de 85 articles et un million de belles interactions avec vous en commentaires ou sur les réseaux sociaux. D’ailleurs quels ont été vos meilleurs moments de 2018? Que retirez-vous de cette année?

Avant de vous quitter, j’ai un service à vous demander. J’ai créé un petit sondage afin de mieux vous connaître et surtout proposer du contenu qui vous plait. Les réponses sont anonymes et ça ne prendra pas plus de 5 minutes, promis! Merci ❀

Répondre au sondage ↜

Merci pour votre soutien et vos petits mots auxquels j’ai pris énormément de plaisir à répondre. On se voit en 2019 ♥


* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *