En dehors de la Ville Rose

Eh non! Avec mon précédent article, mes aventures toulousaines étaient loin d’être finies. Après avoir flâné dans la belle, aujourd’hui je vous emmène en dehors de la ville. Car Toulouse, c’est bien plus que la Ville Rose.

Nailloux – le lac de la thésauque 

Premier arrêt, Nailloux et le magnifique lac de la Thésauque. Le site fut créé de toute pièce mais ça n’enlève rien à son charme car l’illusion est parfaite. On se croirait en plein milieu de l’Italie avec ce lac où tous les cool kids se rendent une fois l’année scolaire terminée (tellement cliché eh!). Les paysages de montagnes vertes avec des petites villas aux toits de tuile rouge aident pas mal ce transport dans l’espace.

Une partie du lac est aménagée avec l’accès au camping, quelques attractions pour les enfants et des pédalos mais le reste est plutôt tranquille. C’est le spot parfait pour une aprèm bronzette/baignade entre potes. Un conseil: prenez votre produit anti-moustique car ils sont clairement affamés les Toulousains. En seulement deux heures sur place, mes mollets étaient recouverts de piqures. Et c’est loin d’être des petits boutons par-ci par-là mais plutôt d’énormes montagnes qui vous irritent la peau pendant plusieurs jours. Croyez-en mon expérience!


un peu d’urbex 

Si vous connaissez Anaïs, vous connaissez sans doute son amour pour l’urbex (exploration des bâtiments désaffectés) mais vous ne savez peut-être pas que ça me plait aussi. Après tout, des graffitis sur chaque coin de mûr en un seul lieu, comment ça pourrait ne pas me plaire? Ce spot est frais. Anaïs n’y était jamais allée alors on est parties en exploration.

Il n’y avait pas énormément de tags mais ceux qui s’y sont aventurés y ont déjà laissé de belles toiles. Je ne suis même plus étonnée de voir M. Chat. On a eu une théorie: il a soit des clones aux quatre coins de la France (et de la Belgique) qui s’autodétruisent après réalisation de la fresque soit il a des espions qui traquent les lieux abandonnés pour lui et un jet privé pour s’y rendre en premier. On penche plus pour la première option. J’adore l’urbex car il y a toujours ce petit moment où tu entends un bruit et commences à flipper de tomber sur un serial killer ou un macchabé ou un zombie. Fou rire assuré!


revel 

J’ai eu un petit coup de cœur pour Revel. Je m’y verrai bien y prendre un petit Airbnb coupé du monde ou plutôt loin de mes responsabilités pour profiter de la simplicité de la vie. Ne vous méprenez pas, c’est une vraie ville qui n’est pas coupé du monde mais Revel a quelque chose de rustique et paisible qui me donne envie de déconnecter et juste apprécier.

– La Fabrique

24 Boulevard Gambetta, 31250 Revel

_

Avant de continuer notre aventure, on a fait un stop pour manger une pizza à La Fabrique. On a toutes les deux pris la Planteuse et on s’est régalées. Généralement les pizzas végétariennes ont deux champignons et quelques morceaux de poivron mais elles étaient divines et surtout bien garnies! J’écris cet article vendredi soir et j’ai faim maintenant.


Revel – Le lac de Saint-Ferréol 

Nos batteries rechargées, on est parties direction le lac de Saint-Ferréol et cette fois, on se trouve transporter aux bords d’un lac suisse. Tout du moins, c’est l’idée que je m’en fais car à part pour aller en Italie, je n’ai jamais mis les pieds en Suisse mais c’est sur ma liste! Montagne, lac, fromage sont des éléments très convaincants si vous voulez mon avis. L’eau du lac semble tellement sombre en son centre alors qu’au long de la berge, elle est claire, transparente même. Pour ajouter à la beauté de l’endroit, le lac de St-Fé est entouré d’une petite forêt. Un pure bonheur pour les amoureux de la nature!


J’étais déjà sous le charme de Toulouse, la Ville Rose mais les quelques endroits que j’ai pu découvrir aux alentours m’ont vraiment émerveillé. La ville même possède déjà pas mal d’espaces verts mais si vous êtes vraiment en manque de nature, il vous suffit d’une trentaine de minutes en voiture pour vous sentir complètement dépaysé et rechargé vos batteries. Je pense que mon premier article vous incitait déjà à planifier un city trip à Toulouse. Et maintenant, je sens que vous n’hésitez plus. Je dois avouer que je vous comprends. J’ai l’impression que la région réserve encore un million de surprises!

* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *