Favourite (hidden) spots in Toronto #4

Dans mon article Disconnect in Toronto, je vous expliquais de temps en temps il faut sortir des sentiers battus, voir plus loin que le bout de son nez et se perdre dans la ville pour en découvrir ses merveilles. C’est le cas de ces trois adresses cachées près d’une autoroute, dans un ancien bâtiment industriel ou encore en plein milieu du quartier financier!

pretty naive | Underpass

– Underpass Park

29 Lower River Street, Toronto, ON M5A 1M6

_

J’adore l’art urbain. Je pense que vous le savez si vous suivez mon blog ou mon compte Instagram depuis un petit moment. A Toronto, pas besoin de partir en exploration type Urbex. Les graffitis sont partout, à chaque coin de rue, pour mon plus grand plaisir. Voir ces couleurs se profiler dans le paysage réchauffent les coeurs surtout lors des longs mois d’hiver où on ne supporte plus le blanc éclatant de la neige qui vient nous marteler le visage à chaque précipitation.

Underpass Park fut le premier parc urbain imaginé à Toronto. Tout cet espace vide en dessous de l’autoroute n’était pas rentabilisé. La ville en a décidé autrement. Celui-ci a été imaginé par PFS Studio et inauguré en 2012. Après avoir publié quelques stories sur Instagram, j’ai eu droit à plusieurs DM de torontois me demandant où se trouve ce lieu! Quand je vous dis qu’il faut voir plus loin que le bout de son nez. Toutes ces couleurs c’est aussi une belle représentation de la population très colorée et éclectique de Toronto.

Underpass Park possède un skatepark, un terrain de basket, des balançoires, de magnifiques graffitis ainsi qu’une pièce particulière intitulée “Mirage”. Cette oeuvre a été réalisée par l’artiste et architecte torontois Paul Raff. Elle se compose de 57 surfaces octogonales réfléchissantes en acier inoxydable placées en dessous des ponts. Donc si vous passez par-là, gardez les yeux bien ouverts car il y a des choses à découvrir du sol au plafond.

D’ailleurs avant de vous rendre au parc, vous passerez probablement à côté de la Cube House, similaire à celles de Rotterdam que j’avais adoré. Et pour en découvrir l’intérieur, faites un tour ici!

_

pretty naive | Cloud Gardens

– Cloud Gardens Conservatory

14 Temperance St, Toronto, ON M5H 1Y4

_

Cachée entre le department store Hudson’s Bay et les gratte-ciels du Financial District se trouve cette petite serre tropicale. Un vrai havre de paix qui s’inspire des forêts tropicales. L’air y est chaud et humide. Littéralement. En s’y promenant, j’avais peur que les arrosoirs se mettent en route et que je me retrouve trempée. Mais je suppose qu’il y a des détecteurs de mouvement qui empêchent ce genre d’incident.

La structure existe depuis les années 80 et fut rénovée en 2014 afin de se fondre au mieux dans les nouveaux immeubles environnants. Cloud Gardens ne se limite pas seulement à cette forêt tropicale construite de toute pièce. Il y a aussi un parc aux alentours, une cascade et le décor extérieur est agrémenté de vitraux transparents qui reflètent le soleil à la perfection.

Il est bon de savoir que l’entrée de la serre, bien que gratuite, n’est possible que du lundi au vendredi (de 10 a.m. à 2:30 p.m). Ce qui est un peu compliqué lorsque vous travaillez en semaine. Mais un jour quand je bossais depuis un café, j’ai profité pour y faire un petit saut et faire le plein de chlorophylle! Dans ces lieux, on se sent comme dans un autre monde.

_

pretty naive | the Power Plant, Toronto

– The Power Plant

231 Queens Quay W, Toronto, ON M5J 2G8

_

J’ai découvert ce lieu de manière un peu particulière, lors d’une soirée électro. Aux premiers abords, le bâtiment ressemble à une usine au bord du lac. Il s’agit en fait d’une ancienne centrale électrique datant de 1926, réaménagée en une galerie d’art spécialisée dans l’art contemporain mettant principalement à l’honneur des artistes canadiens. C’est également un lieu d’exposition, de conférence, de concert et à ses heures perdues The Power Plant accueille des raves. Lors de ce type d’événement, les oeuvres sont remplacées par d’autres pièces éphémères qui accompagnent l’ambiance de la soirée.

The Power Plant met l’accent sur l’éducation offrant des tours pour les particuliers, les groupes, les écoles. Ils proposent aussi des ateliers pour les enfants afin de les sensibiliser à la culture. Pour continuer dans cette optique de sensibilisation, la galerie est ouverte du lundi au dimanche et gratuite pour tous les visiteurs. Je ne suis pas souvent au bord du lac, donc dès que je suis dans les alentours j’en profite pour découvrir leur collection actuelle et c’est toujours une agréable surprise.

pretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plant

Les programmateurs sélectionnent les oeuvres avec une attention particulière. Elles ont souvent un rapport avec la politique, la société et incitent à la réflexion. J’avais particulièrement aimé ‘Demonstration‘ de Michael Landy qui explore le capitalisme, les concepts de création et destruction. Vous pouvez visiter les anciennes expositions virtuellement. Une initiative que je trouve intéressante pour les personnes qui n’ont pas eu la chance de découvrir celles-ci.

pretty naive | the Power Plantpretty naive | the Power Plantpretty naive | the Power Plant pretty naive | the Power Plantpretty naive | the Power Plant

Les expositions actuelles se composent des oeuvres d’Ellen Gallagher qui utilise des projections, négatifs de film, photographies et illustrations pour étudier la place de la population noire dans la culture actuelle; des installations d’Abbas Akhavan commissionnée par Fleck Clerestory Commission Program qui incitent le public à se rejoindre et se recentrer; et enfin les projections de Grada Kilomba, une réflexion sur le colonialisme, le racisme et l’esclavage.

_

L’art, que ce soit urbain ou dans les musées, est vraiment très présent ici. Les torontois ne manquent jamais une occasion de développer des infrastructures pour embellir la ville. Si vous voulez mon avis ces trois adresses sont des perles rares et valent vraiment le détour. Y a-t-il également des endroits cachés dans votre ville qui la rendent unique?

* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *