Favoris Lifestyle | Juillet 2018

July is treating me right! Chaque dimanche, je me retrouve les fesses à la plage, un bouquin à la main. Il n’y a clairement pas de quoi se plaindre surtout car il y a de grandes chances que je passe le mois d’août de la même façon. Don’t mind me if I do. Les plages de Toronto ne sont pas vraiment des plages à proprement parler. On n’est pas face à la mer, plutôt à un lac mais l’illusion est parfaite. Bon trêve de bavardage, rentrons directement dans le vif du sujet: les favoris lifestyle de juillet!

Pretty Naive | Favoris Lifestyle Juillet 2018

Haloscope ‘Moonstone’ de Glossier

Dans l’article sur mes récents achats, je vous parlais du Face Highlighter Haloscope ‘Moonstone’ de Glossier. Il faut savoir qu’à la base je ne porte pas d’enlumineur ni de produit pour les sourcils, ni de bronzer, ni de contouring. Mon maquillage est plutôt élémentaire. Néanmoins comme 99.99% des gens qui portent du make up, j’ai viré de bord. Le fini mat ne m’intéresse plus j’ai envie d’un look glowy, en bonne santé. Et personnellement quand je pense glowy, je pense Glossier. De tous les produits que j’ai testé de la marque, il n’y en a pas un seul qui m’a déçu, y compris l’highlighter.

En version solide, en stick, il est vraiment facile à utiliser. Je réchauffe le produit au doigt et puis je l’applique sur mes pommettes. Je me retrouve avec des micro paillettes (ça reste naturel je vous rassure, pas de boule à facettes promis) qui reflètent au soleil et j’adore. Pour un maximum de paillettes, j’ai même ressorti la Naked 3 d’Urban Decay, vous savez celle avec les tons roses. Ce look est tellement frais, que s’en est devenu mon maquillage de prédilection.

Dries Van Noten FW16Dries Van Noten FW16, Photo de Raffaele Cariou, Hero Magazine

Dries

Depuis que j’ai visité l’exposition Iris van Herpen: Transforming Fashion, j’ai redécouvert une passion pour la Mode. J’ai emprunté plein de livres sur le sujet, j’ai été voir le documentaire Westwood: Punk, Icon, Activist sur l’excentrique créatrice Vivienne Westwood et je me suis laissé tenter par quelques films. J’ai commencé par Coco Avant Chanel (j’ai vraiment apprécié la prestation d’Audrey Tautou), Yves Saint Laurent, Saint Laurent (je n’ai vraiment pas aimé ces deux derniers et j’ai trouvé que le créateur avait l’air d’un personnage antipathique) et enfin Dries. C’est celui-ci qui m’a le plus marqué. Peut-être car il s’agit d’un documentaire plutôt que d’un biopic ou encore car Dries Van Noten est un créateur belge contemporain dont les collections me parlent beaucoup plus.

Quoi qu’il en soit il était vraiment intéressant de découvrir les différents processus de création des couturiers. Chanel disséquait les vêtements qui lui passait entre les mains, Saint Laurent partait d’un dessin et Van Noten travaille avec les textiles. J’ai aimé la façon dont le documentaire Dries a été tourné. D’un côté il revenait sur ses premières collections, ses premiers défilés, expliquant ses inspirations, ce qui l’a poussé à travailler un textile/une matière/une couleur en particulier. Et en parallèle, on suivait ses plus récentes collections (depuis SS 2016 en juin 2015 à FW 2016 en janvier 2016). Allant du processus de création, à l’essayage, à la sélection, au défilé. C’était fascinant!

Clothes is just something you put on to cover yourself…
Fashion is a way to communicate.

The Alienist by Caleb Carr

The Alienist de Caleb Carr

Ca sent le déjà vu non? Au mois de mai, je vous parlais de la série The Alienist que j’avais dévoré sur Netflix. Une fois terminée, je me suis empressée d’ajouter le roman dont est tiré celle-ci à ma liste de livres à emprunter à la bibliothèque. Vu son succès, j’ai dû attendre début juillet pour l’avoir enfin entre mes petites mains. Bien que je ne l’ai pas terminé (près de 500 pages le petit et je l’ai commencé en retard car je devais en finir un autre), je me dois de vous en parler.

The year is 1896. The city is New York. Newspaper reporter John Schuyler Moore is summoned by his friend Dr. Laszlo Kreizler—a psychologist, or “alienist”—to view the horribly mutilated body of an adolescent boy abandoned on the unfinished Williamsburg Bridge. From there the two embark on a revolutionary effort in criminology: creating a psychological profile of the perpetrator based on the details of his crimes. Their dangerous quest takes them into the tortured past and twisted mind of a murderer who will kill again before their hunt is over. (résumé GoodReads)

C’est le genre de bouquin qui ne se lâche pas, je dévore chacune des pages. Je mets maintenant un visage sur les personnages donc c’est encore plus intéressant. Même si je connais la fin de l’histoire à cause de la série, l’intrigue dans The Alienist est à son comble. Il y a bien évidemment plus de détails dans le livre, des sujets sont développés plus profondément (comme le rôle de la femme à l’époque, le processus de profilage, le passé des protagonistes), je savoure les moindres lignes. Pour avoir vu la série, je peux vous dire que c’est une très très bonne adaptation. Certaines petites choses manquent ou ont été modifiées (comme le fait que Moore soit un illustrateur dans la série alors qu’on ne mentionne aucun dessin de sa part dans le livre) mais l’un dans l’autre, vous ne serez pas déçu. J’ai hâte de terminer celui-ci et je peux vous dire d’avance qu’il fera parti de mon deuxième article Best Books of 2018.

Le mois de juillet c’était aussi…

Un petit ralentissement sur le blog, celui-ci s’est mis en mode vacances à raison d’un article par semaine (le dimanche). J’ai eu un petit moment de doute où je ne savais plus quoi publier et plutôt que de m’imposer deux articles par semaine et puis plus rien, je préfére me focaliser sur un par semaine. Et je dois avouer que ça me plait bien ce petit rythme de croisière. En parallèle, j’ai également revu le design de ma page Contact (avec un Media Kit héhé), de mes Story Instagram, de mes Pins (après m’être plaint pendant des mois sur Twitter), des notifications d’article ainsi que de la newsletter. Si vous êtes abonné, vous verrez ça mardi! Des petites choses mais qui en soit prennent du temps.

En parlant de newsletter, vous vous souvenez de mes articles ‘hello january, february, march, april, may, june‘? J’ai décidé de les arrêter sur le blog mais reprendre le contenu dans la newsletter mensuelle afin d’avoir un peu plus des choses à partager avec vous et y ajouter what I’m looking for the next month!

La coupe du monde de football, comment manquer ça? Je dois vous avouer que je l’ai regardé un peu de loin. A partir du moment où j’ai vu la Belgique face au Brésil, j’étais un peu en choc surtout qu’ils ont gagné. C’est marrant comme un sport rapproche les gens. Malgré qu’il y a eu quelques débordements durant cette coupe du monde (il y aura toujours des cons). En tout cas la petite belge que je suis est quand même fière de nos Diables. Ils montent tout doucement héhé.

Et vous? Comment s’est passé votre mois de juillet? Quels sont les derniers bouquins que vous avez dévorés? Ou les glaces que vous avez dévorés? Partez-vous en vacances? Faites-moi rêver!

* Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *