Favoris Lifestyle | Mai 2018

Le matin est là, le soleil est lààà. Okay je viens juste de lâcher une référence de Friends mais vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point je suis heureuse que le soleil soit enfin de retour à Toronto. On dit que la météo joue énormément sur le moral des troupes et je ne peux qu’approuver. Je l’avais dit dans un tweet, il semblerait que le printemps s’est dit “2018? meh ce sera sans moi”. On est passé de l’hiver à l’été dans l’espace de quelques jours. On saute les saisons ici. Ce qui peut sembler cool mais qui dit pas de printemps, dit pas de bourgeons et pas (ou peu) de fleurs. Enfin bon, j’ai enfin pu ranger mes pulls et mes écharpes, il était temps.

Vous serez content d’apprendre que j’ai repris mon rythme de lecture. J’en suis à 40 livres pour l’instant et vu la pile que j’ai récolté à la bibli, je risque de m’arrêter souvent au parc après le boulot pour profiter du soleil un bouquin à la main.

Je me suis pas mal promenée ce mois-ci, j’ai fait quelques Farmers’ Markets, je suis allée à l’ouverture du Toronto Flower Market et je suis ressortie avec deux jolis bouquets, j’ai été voir les cerisiers en fleurs à High Park et Trinity Bellwoods, puis il y avait Boston. Mais je vous en reparlerais plus tard plus en détails. Bon j’arrête avec cette intro et rentrons dans le vif du sujet!

pretty naive | Favoris Lifestyle (The Alienist)

The Alienist

(trailer)

Le premier favori dont j’ai envie de vous parler ce mois-ci est la série télévisée The Alienist. La dernière fois que je vous parlais d’une série cela date de décembre 2017 avec Mindhunter. J’avais été complètement scotchée par la série et je l’ai finie en quelques jours seulement. Depuis, ma consommation de Netflix a considérablement diminué. Rien ne me tente. Même les shows que j’adore comme Love ne me disent rien (probablement car c’est la saison finale). J’ai tenté de reprendre Gotham, mmm. Puis iZombie, bof. J’avais pensé commencer La Casa de Papel mais même celle-ci ne m’intrigue pas assez pour me lancer. Etrangement je continue à regarder Shadowhunters et Riverdale. Bien que je trouve que les deux séries tendent de plus en plus vers le ridicule. Je ne peux m’empêcher de les suivre car les scénaristes ont l’art de terminer chacun des épisodes sur un cliffhanger qui fait qu’on a envie de connaître la suite.

Il y a pourtant une série qui m’a complètement transporté: The Alienist. Et à vrai dire, celle-ci n’est pas très différente de Mindhunter. Les faits se déroulent en 1896 quand une série de meurtres perpétrés sur des garçons prostitués secoue New York City. Le Dr. Laszlo Kreizler accompagné de l’illustrateur John Moore (joué par Luke Evans aka Gaston dans The Beauty & The Beast!) et la secrétaire de la police Sara Howard (Dakota Fanning, svp!) vont étudier les différentes scènes de crime afin de découvrir qui se cache derrière ce bain de sang. Lançant par la même occasion les prémices de la criminologie. Mindhunter meets Jack the Ripper.

Le jeu des acteurs est extraordinaire. Je ne pourrai même pas vous dire quel est mon acteur préféré dans le trio, tellement je trouve qu’ils ont tous leur importance (j’ai néanmoins un penchant pour un personnage secondaire: Marcus Isaacson joué par Douglas Smith ♥). J’ai tout particulièrement aimé découvrir Dakota Fanning dans un tout autre registre, dans quelque chose de plus sérieux. Les décors et les costumes sont très réalistes et fidèles à l’époque. Il s’agit d’une période qui m’a toujours passionné. J’ai toujours dit que si je devais choisir de vivre dans une autre époque, je choisirai la fin du 19è bien que celle-ci ne soit pas trop idéale pour la condition féminine.

L’histoire se démarque de ce que l’on a l’habitude de voir car elle ne met pas en scène le meurtre de femmes mais celui de garçons. Des garçons qui pour survivre se travestissent et vendent leur corps aux hommes fortunés. L’homosexualité existe depuis toujours (il suffit de lire un peu de littérature grecque) mais elle a toujours été très tabou donc peu développée à l’écran. The Alienist traite non seulement de la prostitution, de l’homosexualité, de crimes en série, mais également de l’inégalité entre les hommes et les femmes, du vice, de l’abus, de la religion, des maladies mentales, des mondanités de l’époque…

La série télévisée est basée sur l’oeuvre littéraire éponyme de Caleb Carr (que je me suis d’ailleurs empressé d’ajouter à ma liste d’emprunt à la bibliothèque). La première saison ne comporte que 10 épisodes et l’avenir d’une deuxième saison est encore incertain. L’auteur a écrit une suite à The Alienist mais les faits se déroulent à une autre époque. On ne sait pas encore quelle direction prendront les scénaristes. Continuer avec Laszlo/John/Sara ou reprendre les mêmes acteurs dans une autre époque? Si comme moi vous aimez la fin du 19è et les thrillers psychologiques, je ne peux que vous la conseiller.

pretty naive | Mai Favoris Lifestyle (the Girl Before)

The Girl Before by J.P. Delaney

Cela faisait un moment que le roman The Girl Before se trouvait dans ma liste à lire. Je ne connaissais même pas l’histoire mais le titre et la couverture m’interpelaient. Comme un air de Gone Girl ou The Girl on the Train, vous ne trouvez pas? Puis Manue en a parlé dans ses favoris d’avril, elle l’avait écouté plutôt que lu et cela m’a d’autant plus tenté. Afin de changer un peu le registre de mes lectures audio pour quelque chose de plus mystérieux!

En commençant The Girl Before, je n’avais plus trop le résumé en tête donc je ne savais pas à quoi m’attendre. On y suit tout d’abord Emma qui déménage avec son copain, Simon dans une maison bien étrange où le minimalisme règne et tout est contrôlé de manière électronique. Ensuite il y a Jane. Vu le titre, on se doute assez rapidement du sort d’Emma quand Jane déménage à son tour dans la maison de One Folgate Street.

C’est une écoute vraiment prenante. Quels sont les mystères qui se cachent autour de la maison et son architecte Edward Monkton? Qu’est-il arrivé à Emma? Et que va-t-il arriver à Jane? Le livre est lu par deux femmes qui interprètent respectivement Emma et Jane. J’ai trouvé que cela ajoutait une certaine dimension à la lecture audio, me donnant la possibilité de vraiment visualiser les protagonistes. Vers le milieu du livre, j’ai commencé à avoir de grosses suspicions néanmoins celles-ci étaient toujours ébranlées par la suite des événements. On se laisse facilement berner, voire complètement manipuler par les personnages. Impossible de déceler le gentil du méchant, le vrai du faux. Bien que certaines scènes “pseudo-érotiques” m’aient un peu mise mal à l’aise, je l’ai vite dévoré!

pretty naive | Mai Favoris Lifestyle (Hogwarts Mystery)

Harry Potter: Hogwarts Mystery

Je ne pensais plus que ce soit possible mais j’ai développé une légère addiction à un jeu sur téléphone: Harry Potter Hogwarts Mystery. Il faut dire que celui-ci est basé sur un concept un peu similaire aux Sims mais version Harry Potter. Vous créez votre personnage, vous choisissez votre maison, vous récoltez vos livres, votre baguette magique et vous récitez des incantations farfelues. Que demande le peuple?

Il faut savoir que les événements se passent avant la saga donc vous ne risquerez pas de croiser le trio Harry/Ron/Hermione dans les couloirs de Poudlard. Néanmoins vous retrouverez quelques têtes connues comme Dumbledore, McGonagall ou encore Snape ♥ le physique des personnages est d’ailleurs basé sur les acteurs, ce qui n’enlève en rien au charme du jeu. En tant que grande fan de la saga, je ne manque jamais une occasion pour me replonger dans le monde d’Harry Potter et enfin découvrir la vie à Poudlard de mes propres yeux est super excitant.

En plus d’assister aux différents cours, vous devez élucider le mystère autour de la disparition de votre frère et “The Cursed Vaults“. Les étapes sont quelquefois un peu répétitives et on est souvent bloqué par notre taux d’énergie (celui-ci se rempli toutes les 4 minutes donc c’est un peu frustrant) mais je ne peux m’empêcher de continuer et découvrir ce qui se cache derrière la disparition de mon frère Jacob.

Qu’en est-il de votre côté? Comment s’est déroulé votre mois? Avez-vous regardé The Alienist? Que pensez-vous du jeu Hogwarts Mystery? Dans quelle maison êtes-vous? Comment s’appelle votre personnage? Pour ma part, je suis chez Serpentard (obviously!) et je m’appelle Amanda Gaspard. Sinon ce soir je vais voir Grease The Musical et j’ai super hâte!

Inscris-toi à la newsletter de pretty naive en cliquant ici *