Ma première expérience avec les livres audio

J’avais des appréhensions concernant la lecture sur tablette puis j’ai été conquise par sa praticité. Ensuite j’ai eu des doutes concernant les podcasts et maintenant je suis en quête de nouveaux épisodes. Dans la même lignée, je ne m’intéressais pas aux livres audios. Pour la simple et bonne raison que l’on perd le plaisir de la lecture, la vraie lecture avec les yeux! On ne lit plus, on écoute, plutôt une action passive à mon goût. Je trouve que les livres audios sont faits pour les fainéants ou les personnes qui n’arrivent pas à prendre du temps pour lire. Puis à Los Angeles, en manque de podcast et constamment en vadrouille, je me suis dit que j’allais donner sa chance au site Audible. Je n’avais rien à perdre, le premier livre est gratuit!

***

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je me permets de faire une petite annonce de la grande (ou pas) importance: le blog possède maintenant sa propre newsletter! N’hésitez pas à vous inscrire dans le footer pour être informé des nouvelles publications et recevoir une newsletter spéciale à chaque fin de mois. Merci d’avance ♡ A vous les studios!

***

Mon choix s’est posé sur Artemis d’Andy Weir. Je n’avais jamais entendu parler du livre ni de son auteur. Pour tout vous avouer, j’ai opté pour celui-ci car je l’avais vu entre les mains d’une personne dans le bus et il ne me semblait pas trop épais. Il avait de bonnes reviews et surtout pour ma première expérience avec un livre audio, j’avais envie de quelque chose de pas trop long, au cas où l’expérience s’avérait désastreuse. Bon j’avoue cette personne en question était un mec super mignon!

Ce que j’ai aimé:

  • Vu que je marche pour aller au boulot, mon temps de lecture s’est clairement réduit. Du coup, j’aime le côté sécurisant des livres audios. Mon téléphone dans la poche, je ne risque pas non plus de rentrer dans un passant ou un poteau comme avec un livre en mains.
  • La facilité de « lire » à n’importe quelle heure et peu importe l’endroit: en marchant, sous la douche, en cuisinant ou en m’apprêtant le matin. C’est ce que je fais avec les podcasts et j’adore cette activité. J’ai l’impression d’utiliser pleinement mon temps, chaque minute est rentabilisée.
  • Le petit « plus » de l’audio, c’est la musique, les bruits, les passages chantés qui vous immersent un peu plus dans le décor.
  • On lit plus vite. Début janvier, j’avais déjà terminé 3 livres. Mon challenge Goodreads de 25 livres pour 2018 est sur la bonne voie!

Ce que je n’ai pas aimé:

  • Les livres audios laissent peu de place à l’imagination. Les protagonistes ont tous plus ou moins la même voix que vous l’aimiez ou non, vous devrez faire avec pendant 8 heures! Cela m’a déplu car j’aime imaginer les voix des personnages. Une seule et même personne fait les voix féminines et masculines, et des fois il y a des ratés.
  • Ecouter un livre me rend passive. Un peu comme quand je regarde Netflix et fais quelque chose d’autre en même temps. Ca devient un fond sonore. Peut-être était-ce mon choix de lecture? En tout cas j’étais beaucoup moins dans les histoires que d’habitude. Cette passivité fait que de temps en temps je devais répéter des passages car j’avais complètement déconnecté pendant un moment!
  • Les longues descriptions dans les livres traditionnels m’ennuient à mourir. C’est d’ailleurs pour cette raison que je n’ai jamais fini le premier tome de Twilight. En lisant on peut facilement sauter un passage. A l’écoute c’est un peu plus fastidieux. On avance 30 secondes puis 30 secondes puis mince on est allé trop loin!

Mon avis est clairement partagé sur la chose. Je reconnais beaucoup de points positifs aux livres audios mais il y a quelques failles. Je pense en écouter de temps en temps surtout que ma bibliothèque propose également la location de livre audio. Mais plutôt que des fictions, je pense opter pour des lectures plus sérieuses comme sur le développement personnel ou la société, dans la même lignée des podcasts que j’écoute. J’aimerais néanmoins tester un livre que j’adore pour comparer. Harry Potter par exemple. A voir! Les livres audios ça vous tentent?

my first experience with audio books

J’avais envie de partager les trois premiers livres que j’ai écoutés avec vous. Pour vous faire part de mon expérience plus en détail.

Artemis d’Andy Weir – 1/5

Raconté par Rosario Dawson, 17 chapitres, 8h59

Jazz Bashara est une criminelle. Elle vit dans un quartier pauvre d’Artemis et survit grâce à son métier de contrebandier. Mais c’est loin d’être suffisant. Quand on lui offre la possibilité de gagner beaucoup d’argent, elle n’hésite pas un seul instant. Même si planifier un crime à 1/6ème gravité peut être amusant, il en est aussi beaucoup plus dangereux … (résumé traduit depuis Amazon)

Je ne lis pas beaucoup de sci-fi, voire pas du tout. Je dois vous avouer que mon amour pour la lune m’a poussé vers ce livre. Mais j’ai eu beaucoup de mal à m’imaginer les décors décris par Rosario Dawson. J’ai trouvé le plot un peu nul et tout ce mélange d’accent m’a exaspéré. Généralement je me fais une image du physique des personnages mais ici rien! Il y avait quelques flashbacks classiques et d’autres sous forme d’email. Ils arrivaient sans prévenir et tout à coup je ne comprenais plus rien. Comme vous pouvez le deviner je n’ai pas été conquise par Artemis.

 

Turtles All the Way Down (vf: Tortues a l’infini) de John Green – 4/5

Raconté par Kate Rudd, 24 chapitres, 7h12

Aza Holmes, 16 ans, est une adolescente ordinaire qui a néanmoins grandi avec une pathologie mentale. Qui est-elle, où est-elle, la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s’empare d’elle. Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d’un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l’enquête, et trouver en chemin d’autres mystères et d’autres vérités… (résumé traduit depuis Amazon)

J’aime beaucoup la plume de John Green, j’ai lu une bonne partie de sa bibliographie et même si les thématiques se répètent toujours au détail près, c’est toujours un plaisir de découvrir ses nouveaux romans. Turtles All the Way Down traite bien évidemment d’une histoire d’amour entre deux ados mais elle est refourguée au second plan. C’est ce qui m’a plu le plus avec ce roman.

John Green porte l’attention sur Aza et son instabilité mentale. J’ai aimé être dans la tête de l’héroïne pendant qu’elle lutte contre ses démons intérieurs. Sa relation avec Daisy, sa meilleure amie, m’a également touché. Bien qu’elle ne sache pas comment gérer les problèmes d’Aza, elle est toujours présente lui rappelant qu’elle l’aime et la soutient. J’étais moins touchée par l’amour naissant entre Aza et Davis. Probablement dû à la voix de Davis qui ne m’a pas convaincu. Les personnages de John Green ne sont pas beaux mais charismatiques et lui ne m’a absolument pas semblé charismatique.

 

How to Stop Time de Matt Haig – 3/5

Raconté par Mark Meadows, 57 chapitres, 10h36

Tom Hazard possède un dangereux secret. Bien qu’il ressemble à un homme ordinaire de 41 ans, il est né en 1581. À cause d’une maladie rare, il traverse les siècles. De l’Angleterre de Shakespeare à l’âge du jazz à Paris, Tom a tout vu. Toujours en train de changer son identité pour rester en vie. Sa seule contrainte est de ne pas tomber amoureux … (résumé traduit depuis Amazon)

Quelle étrange lecture ou plutôt écoute! Ce livre est dans la même lignée que The Curious Case of Benjamin Button ou The Age of Adeline. J’ai aimé pouvoir voyager dans le temps, jusqu’à 500 ans en arrière et découvrir l’évolution du personnage principal Tom Hazard. J’aurais aimé en savoir un peu plus sur ses différentes identités au cours des années mais en même temps j’ai aimé la tournure des événements. On se focalise plus sur le présent et c’est une approche différente. How to Stop Time traite à sa manière de la quête de soi. Ce n’est pas une lecture qui m’a submergé mais la surprise était constante. Puis il faut dire que Tom rencontre du beau monde lors de son aventure: William Shakespeare ou encore F. Scott Fitzgerald. Il y a pire comme entourage! Les férus d’histoire seront ravis!

***

ne manquez jamais une publication de pretty-naive.com
facebook | twitter | instagram | pinterest | hellocoton