The Life-Changing Magic of Tidying Up!

En règle générale je lis des romans. Des histoires d’aventure dans la lignée d’Hunger Games et des livres d’adolescent à la John Green. En gros voilà à quoi se résume ma bibliothèque. Puis de temps en temps il y a des petits intrus comme ce livre sur l’organisation, l’ordre et le rangement de Marie Kondō.

A travers The Life-Changing Magic of Tidying Up, Marie Kondo nous livre sa technique afin de remettre de l’ordre dans sa vie en commençant par son chez soi. Sa méthode est un peu surprenante mais semble néanmoins pleine de potentiel surtout quand on sait que le rangement c’est quelque chose qui lui tient à coeur depuis qu’elle a l’âge de 5 ans. Je vous rassure à plusieurs moments je me suis dit qu’elle était folle avec son obsession du rangement. Mais au fil des pages, on finit par se dire qu’elle sait de quoi elle parle. En quelques sortes on dirait une autobiographie de son parcours sur la voie d’une méthode d’organisation et de rangement à la pointe de la perfection. Celle-ci aboutissant à un réel métier de consultante vu que Marie Kondo se déplace chez vous et vous aide à vous débarrasser ce qui encombre votre maison, votre vie. Etrangement elle ne parle d’argent dans son bouquin mais je suis bien curieuse de savoir combien coûte une séance basée sur la KonMari Method.

L’auteur est japonaise. N’avez-vous pas cette impression que tous les japonais sont propres et organisés? A chaque fois que je m’imagine une maison au Japon, je la vois minimaliste et rangée. La faute aux mangas! Quoi qu’il en soit j’ai été très surprise par les résultats de la clientèle de Marie Kondo. Son record? Un couple qui s’est débarrassé de 200 sacs poubelles de 45 litres d’objets en tout genre. A ça ajoutez les objets qui ne rentraient pas dans les sacs. Plutôt bluffant!

Le premier conseil que The Life-Changing Magic of Tidying Up nous livre est : ne vous attaquez pas à une pièce à la fois mais condensez par catégories. Si vous souhaitez commencer par vos vêtements (elle conseille de commencer par là vu que ce sont les objets les moins sentimentaux selon elle. Elle ne connait pas mon histoire d’amour avec ma garde de robe je pense), rassemblez-les dans une pièce, absolument tous ceux qui se trouvent dans votre maison, dénichez chaque pièce de vêtement dans chaque placard et embarquez même ceux du sale linge. Ca a toujours été mon gros problème. En règle générale, je vais m’attaquer à une pièce à la fois. Une fois que j’avais fini ma chambre j’allais dans la suivante pour m’attaquer aux vêtements qui s’y trouvaient. Cette fois-ci j’ai suivi ses conseils. J’ai tout ramené au salon et je me suis retrouvée enfuie sous des piles de linge.

Avant de réfléchir à comment organiser, vous vous devez de vous débarrasser du superflus. Donc oubliez vos super rangements, boîtes et compagnies. Commencez par trier. A nouveau quelque chose que je ne fais jamais. Quand je me mets dans l’idée que je vais ranger quelque chose, je file au magasin j’achète des jolis petits rangements et une fois à la maison j’improvise. Alors qu’au final c’est quand même plus intelligent de trier en premier pour savoir quels rangements seront les plus adaptés à nos affaires. Mais que voulez-vous la tentation de jolies petites boîtes est souvent bien trop grande!

Lorsque vous triez, prenez chaque objet en mains et demandez vous “Est-ce que cet objet m’apporte de la joie? / Does this spark joy?”. C’est sur cette phrase qu’est basée toute la méthode KonMari. Le procédé semble assez long. Mais au final, elle n’a pas tort. Pourquoi s’entourer de choses qui ne nous rendent pas heureux? Qui nous encombrent? Qui polluent nos placards pour rien?

En plus des conseils sur comment se débarrasser des objets qui encombrent nos vies, l’auteur partage également quelques tips & tricks pour ranger les objets qui restent, ceux qui vous sont chers au coeur. Comme par exemple le fait de placer nos vêtements pliés de manière verticale et non horizontale entassés les uns sur les autres. Cela semble absurde. Mais pourtant j’ai tenté l’expérience sur mes pulls et cela prend beaucoup moins de place! En plus c’est plus joli et je peux voir plus rapidement ce qui se trouve en ma possession. Quelque part j’ai l’impression qu’au moins ça me permettra de ne pas délaisser les vêtements en bout de pile.

Une chose néanmoins qui ne m’a pas parlé plus que ça est que Marie Kondo vous suggère de “parler” à vos objets. Comme s’ils avaient de vraies sentiments. Je vous donne dans le mile: elle nous conseille de rentrer chez nous et dire bonjour à notre maison. Ensuite de déposer notre sac à sa place et le remercier pour le travail effectué. Mmh sur cette partie je reste un peu dubitative.

Quoi qu’il en soit j’ai trouvé les conseils et la technique de Marie Kondo vraiment intéressante. A nouveau je dirai que ce genre de livre il faut y piocher ce qui nous inspire le plus et l’adapter à notre sauce. Elle m’a donné envie de ranger mon chez moi dés les premières pages. Pour preuve, j’ai deux sacs de vêtements à jeter plus un sac de brol en tout genre 🙂 et j’ai même l’impression que j’aurai été plus effective avec l’auteur à mes côtés. Je pense que c’est ce qui marche avec la méthode KonMari. D’avoir quelqu’un à côté de vous qui va analyser notre comportement lorsque nous décidons de garder quelque chose. Et si par hasard, on ne semble pas sûr de soi, sur un air interrogateur elle demande à ses clients “does this really spark joy to you?“. Un peu comme si son intervention était le déclic qui manque pour se débarrasser de ces choses superflues qui nous entourent.

Et vous ce genre de livre ça vous tente?