love movies.

Je ne suis pas du type romantique et surtout pas en matière de cinéma. Pourtant il y en a quelques uns qui échappent à la règle. Mais pour cela ils doivent être réaliste et non à l’eau de rose.

Le premier dont j’ai envie de vous parler est Comet, avec un acteur que j’adore tout particulièrement: Justin Long. Ce qui m’a convaincu est la tournure artistique que le film prend au fur et à mesure des minutes. On commence avec le ciel assombri des premières scènes. Comme si un filtre avait été appliqué au montage donnant un effet adouci à l’image. Certaines scènes sont filmées avec des lumières artificielles de couleurs roses et bleues donnant un autre aspect au film, plus intense et intime. En parallèle Comet est filmé sans ligne temporelle régulière, on saute d’un moment à un autre entre le passé et le présent. Ne sachant plus où on se situe. C’est un
peu déroutant je dois vous l’avouer mais c’est ce qui rend le film intéressant.

Niveau histoire, c’est un peu du recycler. Deux parfaits inconnus se rencontrent et tombent amoureux. La vie est belle mais tout n’est pas rose (et bleu?). La vie de de couple en gros ! Au final le style de Comet apporte une valeur ajoutée au film offrant à l’histoire plus de crédibilité.
Le second, Love, Rosie, possède un scénario qui sent le déjà vu à plein nez. Rose et Alex sont meilleurs amis depuis l’enfance. Mais vous savez comment finissent les amitiés entre fille et garçon dans les films ? Je vous le mets dans le mile : ils sont secrètement amoureux depuis le début ! Bon à nouveau j’ai craqué pour le casting: Sam Clafin et Lily Collins ♥ Ce qui change avec ce film est pour une fois l’histoire semble réaliste !
A la fin de leur promo, ils sont supposés partir ensemble étudier aux Etats-Unis. Malheureusement la vie en décide autrement. Après 3 minutes torrides (montre en mains), Rosie se retrouve enceinte (pas d’Alex au cas où vous seriez confus). Elle n’en dira rien à Alex, pensant qu’elle peut leur cacher sa grossesse le temps d’avoir le bébé et de le mettre à l’adoption. Mais la vie en a décidé autrement, une fois le bébé entre ses mains, Rosie remet en doute ses projets et décide de garder la petite Katie, renonçant à Alex. Evidemment Alex le découvrira et même s’ils resent en contact au long des années, rien ne se passera entre les deux personnages. Tout simplement car ils ne veulent pas interférer dans le bonheur de l’autre. Et cela semble tellement plus authentique que tous ces films où soudain l’un des protagonistes déclare sa flemme à l’autre.

Le dernier, In Your Eyesm’intriguait. Du jour au lendemain, Rebecca et Dylan ont la possibilité de voir à travers les yeux de l’autre. Scénario très loin du déjà vu et clairement troublant. Les amenant à agir de manière curieuse en public. Comme cette soirée où Dylan se fait frapper et Becca crie de douleur en plein milieu d’un dîner mondain. La faisant passé pour une folle devant toute l’assemblée. A force de se parler à travers cet étrange canal, une connection plus intense que l’amitié se créée entre eux deux. Etant mariée, Becca décide de mettre fin à leur unique relation. Mais cela n’arrêtera pas Dylan surtout lorsque le mari de Rebecca décide de l’interner pour skyzophrénie. Cette fois-ci, comme vous l’avez compris le scénario insolite m’a convaincu. 

Les trois films dont je viens de vous décrire ne sont pas des chefs d’oeuvre. Selon moi ils font parties de la catégorie des films qui se laissent regarder. Par exemple lors d’une journée froide emmitoufflé dans une couverture. Dans ces cas là Netflix est notre meilleur ami !
Et vous ? Les films à l’eau de rose c’est votre came ?
A M A N D I N E