a paper town for a paper girl

Je crois que ce n’est un secret pour personne, John Green est mon écrivain préféré. Je dévore ces livres les uns après les autres. Première adaptation cinématographique : The Fault In Our Stars. Je l’avais adoré. Qui ne l’a pas après tout ? Lorsque j’ai appris que le prochain roman a être adapté au cinéma serait Paper Towns, j’étais toute excitée. Surtout que John Green collabore vraiment à la mise en scène des adaptations. Ce qui les rend authentique.
Tout d’abord on nous a annoncé que Nat Wolff tiendrait le rôle du personne principal Quentin. Ce aui m’a comblé, j’adore cet acteur. Ensuite tout le monde était aux aguets : à qui le rôle de la mystérieuse Margo Roth Spiegelman serait attribué ? Grande nouvelle qui a dû en surprendre plus d’un (moi y compris) : le choix s’est porté sur Cara Delevingne. Coup de buzz ? Arnaque ? Ce qui est sûr c’est que les fans l’attendrait au tournant. Moi même j’étais assez sceptique. Et Cara m’a foutu une sacrée claque.
Je vous re-situe l’histoire : Quentin croit qu’à un moment donné chacun a droit à sa part de miracle. Son miracle porte le nom de Margo Roth Spiegelman. Depuis qu’elle a déménagé dans sa rue, sa vie a changé. Ils deviennent meilleurs amis, explorant le monde ensemble. Jusqu’au jour où ils découvrent le corps d’un homme sans vie. Mystère que Margo se doit d’élucider alors que Quentin n’en voit pas trop l’intérêt. Plusieurs années ont passées, ils vivent toujours l’un à côté de l’autre mais leur amitié n’est plus la même. Margo reste un vrai mystère pour Quentin. Un précieux mystère. Même si elle fait parti des populaires du lycée, a un petit copain et l’ignore complètement. Un jour elle vient frapper à sa fenêtre. Elle a établit un plan de vengeance pour ses soi-disant amis et son ex. Quentin a une place dans ce plan, celle de son acolyte. Après une soirée folle de méfaits où Quentin se sent plus vivant que jamais, ils se séparent. Retournant chacun dans leur chambre respective. Le lendemain, Margo n’est plus là. Ce n’est pas très inquiétant, elle l’a déjà fait plus d’une fois. Mais les semaines passent et tout le monde est sans nouvelle de Margo. Quentin y compris. Jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle a semé des indices pour qu’il la retrouve. Il décide de partir en road trip avec ses amis sur les traces de la mystérieuse Margo Roth Spiegelman.
Nat Wolff est parfait dans le rôle du “looser/nerd/sexy”. Un peu comme s’il était le nouveau Michael Cera. Cara Delevingne m’a vraiment impressionnée. J’avais peur qu’il s’agisse de cette énième mannequin qui décide d’être actrice et qui joue comme ses pieds. Mais elle m’a réellement surprise. Je trouve que le rôle de Margo lui va parfaitement. Son regard foncé à cause de ses sourcils, ses yeux clairs, son côté “girl next door” on fait qu’on y croyait parfaitement. Elle même a une part de mystère. Comment se fait-il qu’elle est si bien réussi dans le monde du mannequinat et que tout le monde se l’arrache ? C’est un peu la Margo Roth Spiegelman du Catwalk. Cara a quelque chose de fascinant, d’espiègle. Tout comme Margo.
L’histoire a été quelque peu été modifiée mais uniquement des détails insignifiants afin de pouvoir tout faire tenir dans un film. Merci John Green ! Du début à la fin, on se demande si Quentin va finir par retrouver Margo. Et qu’elle sera sa réaction s’il la retrouve ? Lorsqu’on approche de la fin on a toujours un doute, même si je savais ce qui allait se passer grâce au livre. Il y a également beaucoup d’humour dans ce film. Je n’ai pas pu me retenir de rire aux éclats ! Embarrassant un peu mon amie Isa qui était avec moi hahaha
A un moment, lors du road trip afin de retrouver Margo, ils s’arrêtent à une station d’essence pour faire le plein évidemment mais aussi acheter quelques vivres. On les voit courir dans tous les sens car chaque minute compte. On entend le caissier mais on ne le voit pas. Puis au moment de régler la note : il s’agit d’Ansel Elgort. Et littéralement toute la salle a fait un “ooooh” de surprise et d’excitation. Joli clin d’oeil au film précédent The Fault In Our Stars. Paper Towns est à nouveau une belle adaptation cinématographique. A croire que la clé est d’avoir l’auteur dans la troupe de mise en scène. Adaptation fidèle qui me rend impatiente quant à la prochaine. Je croise les doigts pour qu’il s’agisse de Looking For Alaska.
Si vous deviez choisir un livre à adapter au cinéma, lequel serait-ce?