Je suis venue te dire que je m’en vais #3

Si vous me suivez depuis le début, vous avez déjà lu ce type d’article à deux reprises. Jamais deux sans trois n’est-ce pas ? Ma soif d’aventure n’est toujours pas rassasiée après trois mois aux Etats-Unis et un mois à Malte. J’ai décidé de vous emmener avec moi dans mes nouvelles péripéties, plus longues par contre. Le 13 septembre, je décolle pour le Canada. Un autre pays très cher à mon coeur. Et cette fois-ci, plus question de se la jouer fillette, je m’en vais pour un an. Un an, oui. 365 jours.
Le 14 octobre, j’aurai 25 ans. Un quart de siècle. Je ne m’y fais pas encore. Alors que certains découvrent leur vocation à 12 ans, moi je ne sais toujours pas ce que je veux faire dans la vie. Mais je sais une chose : j’ai besoin de bouger. Et je me dis que c’est le moment de le faire, tant que je suis encore jeune. A la base, j’avais pensé à un Visa Vacances/Travail mais le Canada a déjà explosé son quotas depuis des mois. Alors je me suis tournée vers une autre option proposée par le biais d’Information Planet : une formation avec à la clé un diplôme reconnu internationalement. Je pars donc à Toronto suivre un programme de 48 semaines (24 semaines de cours, 24 semaines de stage rémunéré).
Je vais habiter les quatre premières semaines chez l’habitant histoire de m’installer, trouver un appart, dénicher un petit job. Mon entourage “m’admire” car je n’ai pas peur de partir à l’aventure toute seule. Mais au fond de moi, je suis une boule de stress. Et si je ne trouve pas de boulot ? Et si je tombe sur des colloc abominables ? Et si je ne me plais pas ? Et si je ne me fais pas d’amis ? Argh rien que d’écrire ça ma gorge se noue.
Pour vous donner un avant goût, je vous laisse avec quelques clichés de mon premier séjour au Canada…

Je ne vous abandonne pas ! 
Une fois installée, je continuerai mon blog en direct du Canada avec énormément de plaisir ♥ 
Puis si certain(e)s ont déjà vécu une telle expérience, laissez-moi vos conseils en commentaire 🙂