Memories are forever. (THE GIVER)

Etant fan de film tiré de roman à science fiction, The Giver m’a tout de suite intéressé. Le trailer semblait plutôt sympa alors histoire de faire les choses dans les règles j’ai préféré commencer par le bouquin. Pour être sûre de ne pas louper le moindre détails du récit.

Jonas vit dans un monde en noir et blanc où tout est arrangé de A à Z afin d’empêcher le chaos au sein de Sameness. Les cellule familiales sont crées de toute pièce. Mère et Père ne se connaissent pas vraiment, ne s’aiment pas, ne se toucheront jamais. Pour recevoir un enfant, il faut postuler. Cet enfant vient d’une mère dont l’unique boulot est de fournir trois enfants en trois ans à la communauté. Chaque année, chaque enfant, selon son âge reçoit quelque chose afin de marquer le coup. Le jour de ses 12 ans, les douze connaissent leur future profession. Jonas reçoit une profession un peu particulière. Celle de Receveur. Receveur de la mémoire, une personne qui emmagasine l’histoire de l’humanité, le bon comme le mauvais, tout ça bien avant Sameness. Son rôle est primordiale car il permet d’orienter les décisions de la Communauté afin de ne pas faire les mêmes fautes que les générations précédentes. Mais cette vie sans couleur est utopique. Jonas va vite le comprendre lorsqu’il va goûter aux souvenirs que partage avec lui le Passeur.   
Première chose que je n’ai pas aimé au sujet de ce roman, c’est la façon dont il commence. L’auteur, Lois Lowry, a écrit un chapitre entier afin de se venter de son livre, de son succès, de ses fans. Au début je n’ai même pas compris qu’il s’agissait d’une note de l’auteur. J’avais l’impression que le livre avait débuté tellement je trouvais le narrateur prétentieux. Ensuite je suis rentrée dans l’histoire de Jonas. L’idée d’un monde futuriste, sans couleur, où tout est contrôler, me plait énormément. J’aime beaucoup les romans à science fiction de ce type (Hunger Games, The Maze Runner, Delirium…). Ce roman avait donc tout pour me plaire. J’ai commencé à lire lors de mon trajet vers et au retour du boulot. J’ai une heure de métro. Le livre était vite fini. Pourtant je ne l’ai pas dévoré avec beaucoup d’excitation. J’avais plutôt l’impression d’essayer de le finir pour que ce soit fait. Histoire de ne pas jeter mon argent par la fenêtre en m’arrêtant de lire. 
Ce livre est Blah. Voilà le sentiment qu’il m’en a donné. Au début c’est intéressant, quoi qu’un peu lent. On comprend très vite ce qui va se passer. Le Passeur va aider Jonas, le Receveur à s’enfuir vers Elsewhere, monde inconnu loin de la communauté. Pourquoi? Juste pour sauver Jonas. Sauver la communauté non. A quoi bon. Je n’ai pas trop compris le sens du livre. Comme un goût de trop peu.
Alors je me suis dit que j’allais regardé l’adaptation cinématographique. Il commence dans le vif du sujet, il manque certains détails selon moi. Ca va beaucoup trop vite. Jonas a 16 ans, deux meilleurs amis pour la vie : Fiona et Asher. Fiona devient Nourrisse à la maternité et Asher pilote de drone. Dans le livre, Jonas a 12 ans. Son meilleur ami Asher est le comique de service, c’est pourquoi il devient Directeur de la Récréation. Et Fiona obtient un poste dans le home auprès des Anciens. Aussi Jonas n’est pas amoureux de Fiona, enfin pas autant. Il ressent quelque chose pour elle mais ils n’ont que 12 ans. Dans le livre, il n’y a pas de bisou ou de “viens avec moi”. Le film est vraiment modelé pour en créer un succès au box office. Point positif le casting : Katie Holmes dans le rôle de la Mère de Jonas, Meryl Streep dans la Chef de la Communauté, le sexy Alexander Skarsgard dans le rôle du Père de Jonas (avec des cheveux bruns, très loin d’Eric mais ça fait plaisir de le voir dans un autre rôle, dans quelque chose de plus sérieux) ou encore Taylor Swift dans le rôle de Rosemary (le Receveur avant Jonas). Point négatif (histoire d’en rajouter une couche), la fin est aussi différente. Et pas qu’un peu. A croire que le livre et le film sont deux objets totalement différents inspirés de la même histoire. Mmh et dire qu’il y en a trois autres. Je passe mon tour cette fois!

Qu’en avez-vous pensé? Du roman? Du film?
 photo Amandine3_zpse0eb197b.png

Leave a Reply

  • Quans j'ai lu le résumé ça m'avait l'air fortement intéressant, tout comme toi, j'adore ce genre d'histoire.. J'essaierais de lire le livre et/ou de voir le film pour me faire mon avis dessus :)!

  • J'avais beaucoup aimé le livre mais alors, le film, en tant qu'adaptation, est une catastrophe. Je ne comprendrais jamais pourquoi ils vieillissent leurs personnages dans certaines adaptations (Percy Jackson par exemple) ! En tant que film en soit, ça passe, mais c'est du réchauffé donc aucune surprise… Comme tu le dis si bien, c'est juste histoire de faire un blockbuster de plus, sauf que ça ne marche pas!

    Bises ma belle <3

    • Je ne comprends pas non plus. Sans doute pour le rendre plus intéressant ? Pour en faire plus un film d'adulte que d'enfant ? Tu as bien résumé ça 😀 héhé

      Des bisouuus :*

  • Quand j'ai vu la bande-annonce du film ça ne me tentait pas du tout du coup je ne l'ai pas vu. Par contre j'ai entendu beaucoup de bien du livre mais j'en ai un peu marre de lire des dystopies et vu ton avis ça ne donne pas trop envie :p

  • C'est dingue que tu parles de ce film maintenant, je l'ai vu aussi au même moment où tu as écris cet article ! Je me souviens avoir lu le livre en primaire. Ma sœur et ma mère l'avait d'abord lu et l'avaient trouvé incroyable du coup elles me l'ont fait lire aussi. Je n'avais pas autant accroché qu'elles mais j'ai mis ça sur le fait que lire pour moi était une corvée à l'époque. Et du coup il y a quelque semaine je suis tombée sur le film, et j'ai adoré ! J'ai redécouvert l'histoire et dans l'ensemble j'ai bien aimé le film. En faites je trouve que l'idée de base, l'univers, est fascinant et autour de ça on pourrait créer une histoire beaucoup mieux traitée que dans le livre et le film. Un monde sans couleur, émotion, odeur, goûts, musique … Y'a de quoi faire quelque chose de beaucoup mieux 🙂

    • Voilà ! Tu as tout à fait traduit le fond de ma pensée le concept est tellement génial mais tellement mal traité que ce soit dans le livre ou dans le film ! Dommage :-/