LIKE CRAZY

Les chances qu’Anna, britannique et Jacob, américain se rencontrent sont plutôt minces. Et pourtant lors d’un Erasmus à Santa Monica, leurs chemins se croisent et c’est l’amour fou
Comment ne pas s’identifier à cette histoire? Surtout dans l’état actuel des choses. Mon copain est colombien et a obtenu son visa étudiant afin de rester deux années supplémentaires au Canada. De mon côté, je viens de postuler au Permis Vacances-Travail et je n’aurai une réponse que dans un minimum de six semaines. L’angoisse totale ! 
Anna et Jacob ont une histoire un peu différente. Ils n’ont pas fait les choses dans les règles. En restant aux Etats-Unis après que le visa d’Anna ait expiré, elle se voit refuser l’entrée sur le sol américain même avec un visa touristique. Ils décident donc de tenter une relation longue distance mais entre le décalage horaire, leur travail et leur vie personnelle ça devient plus compliqué que prévu. Chacun empruntant un chemin différent qui les pousse à se séparer. Jusqu’à jour où ils ont l’idée folle de se marier. Cela semble être la solution idéale ! Et pourtant…
L’histoire de Like Crazy m’a énormément touché. Comme vous vous en doutez je m’y suis un peu reconnue. Les dialogues ne sont pas très présents (ce qui n’est pas plus mal car ils ne sont pas intéressants). Le film prend vie grâce aux images et à la musique. On est loin des box offices hollywoodiens, ici tout semble réel. Beau, difficile, intense, sensuel, compliqué. On se retrouve plonger dans l’histoire d’Anna et de Jacob comme si on en faisait partie. La fin n’a rien d’un Disney non plus. C’est la dure réalité de la vie. Elle semble triste mais au final elle est belle. En espérant qu’il en soit de même pour la mienne 🙂 

 photo Amandine3_zpse0eb197b.png

Leave a Reply