“Day One, Greenie rise and shine!” (THE MAZE RUNNER)

Il y des films comme ça, ils ne me disent rien du tout. Ensuite les copines en parlent, j’apprends qu’il s’agit d’une adaptation d’un roman, qui de surcroît est une saga, et là je craque. Pour moi lorsqu’un film s’inspire d’une saga littéraire c’est un peu un critère de qualité. Ajoutez à ça Dylan O’Brien en personnage principal, c’est un peu la cerise sur le gâteau ! Si vous ne l’aviez pas encore compris, je parle de Le Labyrinthe de James Dashner
.
.
Thomas (Dylan O’Brien) se réveille dans un ascenseur semblable au monte charge dans les mines. Complètement déboussolé, il ne sait pas comment il a atterri dans cette cage et ne se souvient même pas de son nom. Une fois à la lumière du jour, il est accueilli par un groupe d’adolescents, uniquement des garçons. Tout le monde a perdu la mémoire en arrivant sur place. Thomas apprend que chaque mois, un garçon ainsi qu’une cargaison de vivre est envoyé dans le labyrinthe. Une vraie communauté s’est développé dans ce territoire inconnu, ils y ont construit des cabanes, mis en place un potager et installé un genre de ferme où alimenter les animaux envoyés par l’autre monde. Face à eux se dresse un énorme labyrinthe où des choses étranges se passent. Chaque jour, deux runners y sont envoyés afin d’explorer les lieux et dans le seul espoir de découvrir une porte de sortie. Mais le labyrinthe en a décidé autrement, son aménagement change de jour en jour. Les autres semblent s’être fait à leur condition. Thomas est différent, il est curieux, ce qui attire les foudres des personnes qui ont envoyé les garçons sur place. Un jour, la cage remonte à la surface. A l’intérieur, une fille (Kaya Scodelario). La première. Accompagnée d’une note “elle sera la dernière”. 
Après réflexion, l’histoire me rappelle un peu celle des garçons perdus de Peter Pan. Dans une version plus tourmentée, sanglante et terrifiante. On pourrait croire qu’il s’agit d’un film pour enfant mais sérieusement âme sensible s’abstenir. The Maze Runner se déroule dans un futur apocalyptique rappelant the Hunger Games. C’est probablement ce qui m’a séduit dans l’histoire ! Je pense que les garçons avaient besoin de Thomas pour leur rappeler que leur destin est entre leurs mains. Et non entre celles du labyrinthe ou des personnes qui les ont envoyé sur place ou plutôt littéralement à leur mort. 
C’était plutôt sympa de voir certains acteurs dans un tout autre registre. Je pense à Dylan (Teen Wolf) et Kaya (Skins) bien sûr mais aussi à Thomas Brodie-Sangster (Nowhere Boy) ou Will Poulter (We are the Millers).  
J’ai peur d’en dévoiler de trop en vous décrivant le film alors je vais parler un peu des décors. Ils sont époustouflant, le labyrinthe est magnifique tellement il est gigantesque mais terrifiant à la fois. J’ai sursauté plus d’une fois, ce qui était sympa sur mon siège dans l’avion (oui encore un film que j’ai regardé dans l’avion ahaha). 
L’histoire est complètement tirée par les cheveux, je ne me suis attendue à aucun des événements qui se sont déroulés. La fin m’a sidéré. Si vous aimez les films qui vous laissent la bouche grande ouverte, The Maze Runner est fait pour vous! 
.
..
Je n’ai plus qu’à me procurer les bouquins !  
Vous l’avez vu ? Vous en avez pensé quoi ? Et part rapport au livre ? 

 photo Amandine3_zpse0eb197b.png

Leave a Reply