Culture

After. Nothing is ever the same. (Looking for Alaska)

August 26, 2013
J’écrivais récemment que j’avais adoré The Fault in Our Stars de John Green. Dans la foulée, j’avais également commandé Looking For Alaska. A nouveau un livre que j’avais choisi à cause de sa couverture énormément répandue sur des photos d’Instagram. Heureusement pour moi, il s’avère que John Green est un écrivain de génie !

Avant de partir pour le pensionnat de Culver Creek, Miles n’était personne. Il n’avait pas d’ami et pour seul préoccupation connaitre les derniers mots des personnages célèbres. Au pensionnat, on le place dans la même chambre que Le Colonel qui en plus de donner à Miles le surnom de “Pudge” (qui signifie grassouillet alors que Miles est grand et mince), il lui fait également découvrir la vie. A ça s’ajoute l’alcool, les cigarettes, l’amitié, les filles et tout particulièrement une fille, la plus fascinante de toutes : Alaska. Malheureusement, déjà en couple, elle ne lui offre que son amitié. Même si … 

Mais un jour tout bascule. Alaska disparait et plus rien ne sera jamais pareil. 
Le livre est raconté en deux temps : before et after. La première partie m’a plus ou moins replongée dans mon adolescence. Vous savez … participer aux 400 coups, s’essayer à plein de choses, rire, faire les cons, l’amour et découvrir les autres petits plaisirs de la vie. On finit même par se dire que le pensionnat c’est plutôt cool. On ne peut s’empêcher de sourire au fur et à mesure des pages. 
Mais “the day after” alors que tout bascule pour Le Colonel, Alaska et Pudge, tout bascule également pour le lecteur. On ressent un vide. John Green a l’art d’écrire des choses poignantes. Je me prends à nouveau une claque dans la gueule. C’est tellement vrai, tellement fort. 
Lorsque j’écris sur un bouquin qui m’a énormément plu, je n’aime pas trop rentrer dans les détails. Car je n’ai pas envie de laisser échapper un bout du mystère. Mais sachez que sur ma wishlist se trouvent désormais tous les livres de John Green. 
Photobucket

3 Comments

  • Reply Jelly August 26, 2013 at 8:07 pm

    Ah mais c'est FOU! En plus j'y suis allée au mois de juillet, je t'ai pas vue! J'espère que je serai prise ouiii :') Tiens moi au courant alors pour l'agenda héhé.

  • Reply Popoti August 27, 2013 at 6:54 am

    Après ça dépend par quoi tu commence ! Si tu commence par le film tu peux trouver le livre plus lent par exemple..

    Moi par exemple j'ai adoré Da vinic code en livre mais en film un peu moins… Il manquait trop de truc et je n'avais pas imaginé les mêmes têtes !

    Je rêve qu'un jour le livre " Rien ne s'oppose à la nuit" de Delphine de Vigan soit adapté en film !!

  • Reply S. August 27, 2013 at 6:28 pm

    Cool, tu me donnes des idées lecture! 🙂

  • Leave a Reply