Globe Trotter

NERVO – WE’RE ALL NO ONE

November 8, 2011
Samedi, 10h45, c’est avec un énorme pincement au coeur que je quitte Santa Barbara. Même si je m’étais promise de pas pleurer (car en soi j’étais pas vraiment triste), ça a été plus fort que moi. J’ai vécu tellement de bons moments à Santa Ana Avenue avec mes roomates et Honey (mon “host father” même s’il déteste qu’on l’appelle comme ça). Distribution de câlin et larmes assurés. Ensuite direction l’Amtrak Station, pour un trajet de 8h44 de train, suivi de 20 minutes de bus.

Ce qu’il y a de bien avec l’Amtrak 1) c’est vraiment pas cher, 48$ l’aller jusque San Francisco et 2) le train longe la côte Californienne donc la vue est juste magnifique. On passe par San Luis Obispo, San José et encore une autre station dont j’ai oublié le nom. Même s’il y a pas mal de place et qu’on sait allonger son siège limite comme un lit, c’est juste impossible de dormir vu l’excitation et probablement aussi car les Américains ont l’art de mettre l’air conditionné à fond dés qu’il fait plus de 15° !
Alors tout n’était pas rose. Afin de réduire le trafic de train inutile, près de 5 trains ont été supprimé. Tout le monde s’est retrouvé dans un seul train, le mien (heureusement il y avait assez de place). Néanmoins il avait 30 minutes de retard. Donc la grosse panique, vu que j’arrivais à Oakland à 21h32, mon bus était à 21h45 et il s’agissait du dernier bus. Heureusement le chauffeur de bus a été tenu au courant et a attendu jusqu’à ce que le train arrive (ça n’arriverait jamais en Belgique ce genre de chose, le chauffeur de bus aurait juste ignoré l’info!)
Lorsque vous réservez un ticket pour l’Amtrak, vous recevez un billet qui ne contient pas le numéro de votre siège. Avant d’embarquer, l’hôtesse place les passagers selon une grille et nous donne un papier contenant les initiales de notre destination. Comme ça elle sait nous prévenir quand nous sommes supposés descendre, vérifier la disponibilité et surtout donner des coussins/couvertures pour les voyageurs de nuit (l’Amtrak longe la côte jusque Seattle).
Arrivée à Oakland, j’ai donc pris mon bus direction The Financial Discrit de San Francisco. Sur le coup, j’ai vraiment eu de la chance car dés que je suis sortie j’ai trouvé un taxi (plutôt pratique quand on a trois valises sous le bras) qui m’a conduit à ma nouvelle maison. 
La maison. Le gros coup de coeur architectural. Il faut dire Barbara (la “host mother”) est architecte ! Elle a dessiné l’intérieur de nombreux restaurants et hôtels dans San Francisco ainsi que d’autres villes américaines. La maison est très lumineuse car inondée de baies vitrées, l’intérieur est moderne mixe les bois et l’acier. Cela donne un air de loft industrielle. En clair, j’adore ! Et pour couronné le tout, on a une magnifique vue sur la baie de San Francisco. Le deuxième membre de la famille, Norman, est jardinier mais du genre plutôt conceptuel et un cuisinier hors paire. Alfredo était un bon cuisinier même s’il n’aimait pas cuisiner mais Norman c’est une autre catégorie. Pour terminer, nous avons un “host dog” Sophie, un golden retriever. Vous ne pouvez pas vous imaginer ma joie d’avoir un animal dans les parages ! En plus les étudiants ont leur propre “cottage” avec deux chambres de 2 (Becky, coréenne avec Kath, chinoise & Yuka, chinoise et moi) mais aussi deux chambres individuelles (Magid, arabie saoudite et Maria, suisse germanophone).

Dimanche, Becky m’a initiée à la ville. Nous sommes allées sur Union Square, le centre commercial de San Francisco. Après avoir mangé une part de Cheesecake de la Cheesecake Factory (juste une merveille, même si à vrai dire une part pour deux aurait été suffisante tellement c’est sucré et bourratif) et pris un Starbuck, nous sommes allées nous promener le long des “piers” dont le fameux Pier 39. Célèbre pour ses otaries ! Avant de rentrer nous avons fait la “connaissance” de Bushman !

Un homme se cache derrière des branches et fait peur aux passants ! Plutôt réaliste, car impossible de penser qu’un homme s’y cache. On m’a expliqué qu’il se fait pas mal d’argent avec cette activité donc il y a quelques années il a embauché un “employé”. Ils étaient donc deux, un sur la rue à droite et un autre sur la rue à gauche. Mais ils se sont disputés donc désormais ils se partagent le quartier 1 jour sur deux.

Au soir, après le repas, Magis nous a invité à boire un verre (pour Aïd al-Adhla). Nous sommes allés au dernier étage du Marriott Hotel. La vue est juste extraordinaire car il s’agit principalement de fenêtres ouvertes sur tout San Francisco. En quelques sortes, la ville me rappelle New York (même si les buildings sont bien plus petits).

Lundi, premier jour d’école ! Mais comme je viens de Santa Barbara je n’ai pas dû faire le test de placement. Heureusement car de la maison jusque l’école (en plein downtown), il faut à peu près 1 HEURE de trajet. D’ailleurs l’école est tellement bien située qu’on peut y voir le Golden Gate Bridge ! Nous n’étions que 10 pour la présentation. Je me rappelle de mon premier jour à Santa Barbara, on devait être une cinquantaine voir plus. Le directeur de l’école (Mike) vient tout droit de Chicago (son accent était plutôt facile, ce qui me donne encore plus envie d’explorer les Etats-Unis de fond en comble) et est juste complètement dingue, c’est plutôt étrange d’avoir un directeur qui ne se prend pas au sérieux. Mais bon c’est l’Amérique 🙂 ensuite nous avons fait un rapide tour des environs avec Josh, le coordinateur des activité. Ensuite, je suis allée manger avec Mickaelle (autrichienne) au Pier 39 une soupe de crabe. Bon pour certains cela peut sembler insignifiant de le signaler mais à vrai dire je ne mange jamais de crabe car ça me répugne. Mais j’ai été extrêmement surprise, ça n’avait absolument pas le goût de crabe et surtout ça passe vraiment bien avec leur “sour bread” (un pain typique de la région plutôt salé, ce qui est étrange pour les Etats-Unis vu que leurs pains ont le même goût que nos brioches, un peu sucré). Après avoir fait un dernier saut à l’école pour récupérer notre horaire (pour les étudiants EF, à San Francisco si vous n’allez pas en Ilab, il n’y a pas de conséquence sur l’attendance !!!), nous sommes rentrées chez nous. Habituellement je serai partie explorer la ville mais j’avais tellement peur de ne pas retrouver le chemin de la maison que j’ai préféré rentrer (les transports en commun c’est un peu un mix des métros londoniens avec les métros français mais aussi bien fait que les métros bruxellois).

(et pour rentrer chez moi, je prends le “Muni” direction Sunnydale, comme Buffy !!!)

La suite (et surtout des photos) au prochain épisode…

I’m totally in love with this picture.
Photobucket

1 Comment

  • Reply Maryna Sisley November 9, 2011 at 2:01 am

    Tu va rester combien de temps a San Fransisco ma belle ?

  • Leave a Reply